Tous les jours, le "17" reçoit un grand nombre d'appels "pour tout et n'importe quoi". Dans son livre "Allo la police", le brigadier Matthieu Kondryszyn a relevé les meilleurs mais surtout les pires. Découvrez la sélection de Planet.fr

Les perles des appels à la police 

En 2015, il y a eu neuf millions d'appels au 17 selon le directeur général de la police nationale, Jean Marc Falcone. Cependant, certains Français appellent pour "tout et n'importe quoi".

Matthieu Londryszyn est brigadier et exerce depuis 2012 à l'état-major de Paris après plusieurs années de terrain. Dans son livre Allo la police, qui sort mercredi aux Editions du Cherche-Midi, il a recensé les meilleurs (mais surtout les pires) appels reçus au 17.

"Mon premier appel, c'était un type qui avait utilisé un Kärcher pour laver sa voiture. Comme l'engin ne fonctionnait pas, il demandait que le gérant le rembourse. J'ai trouvé cela à la fois drôle et extravagant : nous sommes un service d'urgence quand même..." 

"Nous sommes disponibles, souvent la roue de secours"

Publicité
Pour le brigadier, la plupart des appels "reflètent bien la société". "Nous sommes disponibles, souvent la roue de secours, les gens savent quel numéro faire sans s’embarrasser de précautions et veulent que tout soit réglé dans la minute".

Avec ce livre, le brigadier de 31 ans entend mettre en garde contre l'abus de l'appel du 17 et rappelle que ce numéro est destiné à des personnes en détresse. 

Publicité