Alors que la bataille financière autour de l'héritage Johnny Hallyday ne fait que commencer, un autre combat vient tout juste de s'engager. Et là encore, Laeticia a dit "non". 

C'est une information révélée par Le Parisien. Ce vendredi, Laura Smet et David Hallyday auraient porté une demande d'assignation en référé à titre conservatoire en vue d'obtenir, entre autres, un droit de regard concernant l'album posthume de leur père. Il semblerait, selon Le Parisien, que les deux grands enfants de Johnny, alors qu'ils avaient demandé à Laeticia d'obtenir une copie de la maquette de l'album posthume de leur père en cours de réalisation, se soient vu opposer une fin de non-recevoir. Impossible donc pour eux d'avoir une quelconque visibilité sur le futur disque de leur ainé. Lequel disque serait composé de douze titres et actuellement au stade de la mastérisation, souligne Le Parisien. Soit la dernière étape avant la fabrication.

Motif invoqué par Laeticia ?

Le quotidien révèle, ainsi, que Laeticia Hallyday aurait indiqué qu'elle n'entendait "pas accéder" à ce qu'elle estime être une "injonction".

Pour quelle raison ? Parce qu'elle considère être la seule à qui Johnny a légué ses droits artistiques (droits détenus via un trust). Un nouveau coup dur du côté de David Hallyday et de Laura Smet. Ce que les avocats de cette dernière n'ont pas manqué de souligner dans leur assignation : "Le respect de l'oeuvre de leur père est primordial aux yeux de Laura Smet et de son frère Il ne s'agit en aucun cas pour eux d'interdire la sortie de cet album auquel ils sont très attachés. Johnny Hallyday avait d'ailleurs fait écouter les premiers enregistrements bruts de quelques titres à sa fille en octobre dernier. Mais ils veulent pouvoir écouter le produit fini afin de s'assurer du respect de l'intégrité artistique de leur père".

Et des ventes bloquées ?

Parallèlement à cela, les avocats de Laura Smet ont également choisi de viser Warner, la maison de disque du rockeur dans cette assignation. Tout cela combiné au fait que les deux grands enfants de Johnny aient également demandé à ce que le patrimoine de ce dernier soit gelé pour le moment. L'objectif étant d'attendre que les litiges portant sur la succession du rockeur se règlent. Tel est l'autre requête des avocats de Laura Smet.

Publicité
Ces derniers ont, en effet, précisé avoir demandé un "blocage de la vente éventuelle des propriétés de Johnny Hallyday mais aussi de ses droits d'artiste-interprète et de ses droits d'auteur" en attendant le procès. Une première audience devant le tribunal de grande instance de Nanterre est prévue le 15 mars prochain.

En vidéo - Johnny Hallyday: bataille judiciaire autour de son héritage

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité