Le candidat à la primaire de la droite et du centre est de nouveau la cible de remarques sur son âge et sur son manque de connexion à la réalité, après avoir évoqué dimanche les magasins "Prisunic", disparus en 2002. 

Le "Prisunic", encore d'actualité pour Alain Juppé ?

Lors d'une interview qui s'est déroulée dimanche, sur France 3, Alain Juppé a voulu répondre à une question sur le revenu universel en comparant deux exemples, à savoir Liliane Bettencourt et... "la vendeuse de Prisunic". Dommage pour le candidat, cette chaîne de supermarchés a été rachetée par Monoprix... en 1997. Il n'existe plus aucun magasin Prisunic depuis 2002.

Les tweetos ont saisi l'occasion pour railler Alain Juppé, qui est déjà la cible d'attaques sur son âge. Cette "bourde" rappelle également celle de Jean-François Copé sur les pains au chocolat. Le maire de Bordeaux a fait amende honorable le lendemain sur RTLévoquant une "énorme connerie".

Publicité