De passage à New York en mai 2015, Alain Juppé a dormi par hasard dans la même chambre que Dominique Strauss-Khan, au Sofitel de Manhattan.  

En mai 2015, le maire de Bordeaux aurait dormi dans la suite 2806 du Sofitel de New York (Etats Unis), révélait lundi le Figaro. Celle-la même où tout a basculé pour l’ancien directeur du FMI. A quelques mois de la primaire des Républicains, est-ce un mauvais présage pour Alain Juppé ?

Le favori des sondages à droite s'était rendu dans la ville américaine pour lever des fonds, et c'est à ce moment qu'il a séjourné dans la désormais maudite chambre du Sofitel, point de départ de la chute de DSK.

D’après le quotidien, c’est le directeur de cabinet d’Alain Juppé, Gilles Boyer, qui a découvert par hasard le numéro de la chambre du maire de Bordeaux. "Boyer est saisi d'un moment de vertige : son candidat dort dans la suite qui a valu à DSK la chute spectaculaire du présidentiable de la gauche", pouvait-on lire dans les colonnes du Figaro.

La chambre qui a causé la chute de l’homme clé à gauche

Publicité
En mai 2011, Dominique Strauss-Khan est alors favori pour remporter la primaire socialiste et les élections présidentielles de 2012 face à Nicolas Sarkozy. Mais c’est en sortant de cette chambre que tout s’effondre pour DSK. L’homme du moment est accusé d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration par la femme de chambre Nafissatou Diallo. 

Pour le moment, Alain Juppé est toujours en tête des sondages à la primaire des Républicains dont le premier tour est prévu le 20 novembre 2016. Risque-t-il de subir le même sort que DSK ? 

En vidéo sur le même thème : Affaire du Sofitel: DSK pensait que "tout lui était permis", confie un proche 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité