Mis en cause par les dirigeants du comité Miss France suite à ses propos sur le Front National, Alain Delon a décidé d’abandonner son titre de président d’honneur à vie du concours de beauté.

© AFP

"Ce n’est pas vous qui me lâchez, c’est moi qui pars".  Le célèbre acteur français, Alain Delon, a pris ce vendredi la décision de quitter la présidence du comité Miss France. Dans un courrier récupéré par l’Agence France-Presse (AFP), celui qui a joué dans le Guépard a expliqué les raisons de ce départ. "Votre comité a cru bon de réagir publiquement, avec véhémence, à mes propos sur la politique de la France. Vous en avez parfaitement le droit. Mais, ce n'est pas vous qui me lâchez, c'est moi qui pars", a-t-il écrit.

Alain Delon n’a visiblement pas apprécié le communiqué de la société Miss France qui affirmait "ne pas s’associer aux propos tenus" par l’acteur. "Votre polémique est aussi absurde que narcissique et obsessionnelle. Votre attitude est un mépris à l'égard de votre public qui est en droit de voter pour qui il veut, un déni de réalité manifeste", a-t-il affirmé, avant de conclure par sa décision : Par conséquent, je me démets officiellement de mon titre de président d'honneur à vie du Comité Miss France".

"Je l'approuve et je la pousse" à propos du Front National

Dans une interview au journal suisse Matin, Alain Delon avait expliqué que "les gens en ont marre qu'on leur parle comme on le fait. Ils veulent de l'action... Voilà pourquoi le Front national prend une place très importante et ça, je l'approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien" .

Publicité
Des propos que les organisateurs du concours de beauté n’ont pas du tout cautionnés en précisant que la société Miss France "ne s’associait pas aux propos qui ont été tenus" par l’acteur. Après son fils Anthony qui avait jugé les propos de son père "consternants", c’est donc le comité Miss France qui lâche l’homme d’affaires franco-suisse.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité