Ne résistant pas à l’envie de s’y assoir, un gardien du musée Fesch d’Ajaccio (Corse) a récemment déchiré l’assise en cuir rouge d'un fauteuil de Napoléon. Ce siège pliant datait de 1808.

©Capture Ecran Vidéo France 3

Gravement endommagé. Voici l’état dans lequel s'est retrouvé un fauteuil de Napoléon exposé au Palais Fesch-Musée des Beaux-Arts d’’Ajaccio (Corse) après qu’un gardien s’y est assis. Gardée secrète pendant quelques temps, l’affaire a récemment été révélée par la presse sur l’île de Beauté.

Alors qu’il surveillant la mise en place d’une exposition consacrée aux bivouacs de l’empereur (13 février au 12 mai 2014), un gardien du musée a en effet posé son postérieur sur cet objet datant de 1808. Certes en cuir, mais n’ayant pas réussi à échapper à tous les effets du temps, l’assise rouge du fauteuil a cédé sous son poids. Celle-ci s’est déchirée. Les montants en bois de ce fauteuil semblable à ceux des metteurs en scènes sur les tournages de films ont également été détériorés.

Publicité
Le fauteuil a pu être restauréAussitôt après cet incident, une restauratrice spécialisée a été appelée pour tenter de réparer l’objet endommagé. Dépêchée depuis Grenoble, celle-ci est parvenue à lui rendre un aspect présentable, de sorte qu’il peut désormais être exposé aux côtés des quelque 70 autres objets de l’exposition. "Cet incident a le mérite d’avoir très bien fait restaurer ce fauteuil, qui l’avait déjà été antérieurement, mais moins bien", a quant à lui estimé Philippe Costamagna, le conservateur du Palais Fresch-Musée des Beaux-Arts d’Ajaccio.Et si l’affaire a récemment été dévoilée, on ignore encore l’identité du coupable et les raisons exactes qui l’on conduit à oser s’asseoir sur ce siège. On sait cependant que celui-ci doit prochainement comparaître devant une commission de discipline.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité