Après avoir été exfiltrés de République dominicaine où ils risquaient jusqu’à 20 ans de prison, les deux pilotes vont désormais être confrontés à la justice française.

Les deux pilotes français qui ont récemment fui la République dominicaine, où ils encouraient 20 ans de prison pour trafic de drogue, ont été conduits par les gendarmes chez Christine Saunier-Ruellan, la juge marseillaise chargée de l’enquête, ce lundi matin. Après avoir été condamnés outre-Atlantique, les deux hommes vont maintenant être confrontés à la justice française.

Malgré l’existence d’une convention d’extradition entre les deux pays et d’un mandat d’arrêt international lancé contre eux par les autorités dominicaines, Pascal Fauret et Bruno Odos ont peu de chance de se faire extrader. "La France n’extrade pas ses ressortissants donc la bonne nouvelle c’est qu’ils ne repartiront pas là-bas", a ainsi assuré sur BFMTV Me Jean Reinhart, l’un de leurs conseillers. En revanche, si les pilotes décidaient de quitter le territoire français, ils ne seraient plus protégés par la juridiction française et risqueraient d'être interpellés puis d'être extradés vers la République dominicaine pour être jugés en appel.

Les deux hommes pourraient être mis en examen

Les deux pilotes vont néanmoins devoir se soumettre à la justice française. Depuis leur arrestation en 2013, la juge d’instruction Christine Saunier-Ruellan enquête sur cette affaire. "La justice française s’est penchée sur qui étaient les commanditaires de ce vol, qui les avait payés, et surtout qui avait la possibilité en France d’écouler une marchandise aussi grosse que celle-ci. Puisque ça représente à peu près quand même 20 millions d’euros, c’est quand même extrêmement conséquent", a expliqué sur BFMTV Marc Leplongeon, coauteur de L’affaire Air Cocaïne.

Publicité
Si la juge estime que c'est nécessaire, les deux pilotes risquent désormais d'être mis en examen. "Les conséquences, ça peut être une ouverture d’information en France et éventuellement un renvoi devant un tribunal correctionnel", a expliqué à BFMTV l’avocat Thibault Halmenschlager. Malgré leur retour en France, les deux hommes ne sont donc pas tirés d’affaire.

En vidéo sur le même thème- "Air Cocaine" : les deux pilotes français condamnés de retour en France

mots-clés : Juge

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité