Un homme de 22 ans vient d’être condamné à deux ans de prison pour avoir harcelé une femme dans le métro parisien en mai dernier. Il avait mis au point une technique perverse pour arriver à ses fins.

Originaire des Hauts-de-Seine, un jeune homme de 22 ans vient d’être jugé pour agression sexuelle dans les transports en commun. En effet, il était poursuivi pour s’être frotté à une femme à l’aide d’un pantalon déchiré à l’entrejambe. Il a été condamné à deux ans de prison et a été écroué à la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne).

Cette agression a été commise en mai dernier sur la ligne 13 du métro parisien, à la station Porte-de-Clichy comme le rapporte Le Parisien. Alors que la rame était bondée, le "frotteur" en a profité pour se coller à sa victime. "Une main dans la poche de son pantalon, avait mis son sexe en érection sur ses fesses" explique le quotidien. La victime s’est retrouvée piégée et n’a pu s’échapper que deux stations plus tard, à Guy-Môquet.

A lire aussi : Poitiers : un homme déféré après l’agression sexuelle de sa fille en public

Publicité

La voyageuse a porté plainte

Lorsque la victime a porté plainte, des traces de sperme ont été retrouvées sur ses vêtements. Des analyses génétiques de cette substance ont ensuite permis aux enquêteurs de retrouver l'agresseur.

Lors de la perquisition à son domicile, les policiers ont retrouvé "trois pantalons aménagés, découpés sur une longueur d’environ 10 cm au niveau de l’entrejambe", selon une source policière qui s’est confiée au Parisien.

En plus de sa peine, le coupable sera soumis à une injonction thérapeutique ainsi qu’à une interdiction d’utiliser  les transports en commun.

En vidéo sur le même thème : Helsinki : niveau inhabituel de harcèlement sexuel la nuit du Nouvel An