Alors que le débat sur "le mariage pour tous" battait son plein, Wilfried de Brujin s’était fait violemment agressé en avril dernier. Dans le cadre de cette affaire qui avait crée la polémique à l’époque, quatre individus ont été mis en examen ce vendredi.

Capture d'écran Facebook

En rentrant tranquillement chez lui avec son compagnon, Wilfreid de Bruijn, un Néerlandais vivant à Paris, s’était fait lyncher en avril dernier dans le 19ème arrondissement de Paris. Ce fait divers avait fait couler beaucoup d’encre à l’heure où la loi pour "le mariage pour tous" était au cœur du débat en France. Quatre jeunes, auteurs présumés de l’agression, ont été mis en examen ce vendredi pour coups et blessures aggravés. Plus tôt dans la journée, trois d’entre eux avaient été interpellés à leurs domiciles alors que le quatrième a dû être extrait de prison. Agés de 17 à 19 ans, ils sont déjà connus des services de police de la capitale.

Une agression très violente

Publicité
Selon le témoignage du jeune néerlandais, ses agresseurs auraient lâché : "Tiens, voilà des homos", avant de se défouler sur le couple. Peu après l’attaque, Wilfreid de Bruijn avait posté sur Facebook une photo assez choquante de son visage tuméfié. A l’époque, la victime s’était vue admettre 28 jours d’ITT, une période qui symbolise bien la violence de cette agression. Des associations comme Act-Up ou SOS Homophobie s’étaient alors servies de l’affaire pour dénoncer "la haine qui s’est intensifiée" envers les homosexuelles.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité