Dimanche, le directeur des Restos du Cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis) racontait avoir été victime d’une violente agression au couteau dans les locaux de l’association. Deux jours plus tard, il a été placé en garde à vue, soupçonné d’avoir tout inventé. 

Rebondissement dans l’affaire de l’agression du directeur des Restos du Cœur de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Dimanche, Richard Sautour appelait les secours après avoir été, assurait-il alors, agressé par un couple dans les locaux de l’association. Selon ses propos, un homme et une femme s’en seraient pris à lui avec un couteau et une hache, tout en criant "Allah Akbar, chien infidèle". Une histoire d’abord prise au sérieux par les policiers qui ont ensuite relevés plusieurs incohérences entre ce que le directeur des Restos du Cœur a raconté et les éléments trouvés sur les lieux de la prétendue agression.

A lire aussi –Nord : douze véhicules des Resto du cœur incendiés

Publicité
Richard Sautour est soupçonné de "dénonciation de crime imaginaire"En effet, si les blessures de l’homme sont bel et bien réelles, sa version des faits semble remise en cause par les traces ADN relevées dans les locaux de l’association. Ainsi que le rapporte TF1, "sur les manches du couteau et de la hache retrouvés sur place, seuls son SDN et celui de son épouse ont été retrouvés". Aussi, "dans les heures qui ont suivi les faits, plusieurs zones d’ombre étaient rapidement apparues dans son témoignage". Autant d’éléments qui ont conduit à la mise en garde à vue de Richard Sautour pour "dénonciation de crime imaginaire", indique encore le site de la Une qui précise également que pour l’heure, le suspect maintient sa version des faits initiale.

En vidéo - Un responsable des Restos du Coeur poignardé