La starlette américaine a été cambriolée et agressée dans la nuit de dimanche à lundi, à Paris, par des hommes cagoulés. Découvrez le récit effrayant de sa nuit cauchemardesque.

Vers 3 heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, Kim Kardashian était tranquillement installée dans le vaste lit de sa suite à deux étages, rue Tronchet à Paris. Simplement vêtue d'un peignoir, elle se remettait d'une soirée passée avec ses amis, partis un peu plus tôt. Soudain, entendant des bruits de bottes sur les marches de l'escalier menant à sa chambre, elle s'est retournée pour apercevoir... deux hommes à travers la porte vitrée !

Selon le site TMZ, l'un était masqué, l'autre portait un couvre-chef de la police française. Par réflexe, la starlette a roulé au bas du lit. Avant même d'avoir pu composer le numéro de son garde du corps, un homme cagoulé le lui a fait tomber des mains et s'est emparé d'elle. À cet instant, Kim Kardashian a cru qu'il voulait la violer et a craint pour sa vie.

À lire aussi – Cinq choses à savoir sur Kim Kardashian

Ligotée dans la baignoire

Pendant que l'un de ses agresseurs la menottait et immobilisait ses poignets et ses chevilles avec du ruban adhésif, elle le suppliait de l'épargner. Sans se préoccuper de ses plaintes, le voleur l'a jetée dans une baignoire et l'a invectivée avec le seul mot d'anglais qu'il a bien voulu prononcer : "ring" ("la bague"). Après qu'elle lui a dit où trouver sa bague de fiançailles, l'homme l'a fait taire en appliquant un autre morceau de ruban adhésif sur sa bouche.

Publicité
Pendant ce temps, rapporte TMZ, une amie de Kim Kardashian nommée Simone dormait au premier étage de l'appartement. Elle a appelé Pascal, le garde du corps de la star. Occupé à surveiller ses sœurs Kourtney et Kendall, il n'a pu rejoindre sa protégée que deux minutes après le départ des ravisseurs. L'enquête, confiée à la brigade de répression du banditisme et à la police judiciaire selon BFM TV, penche pour l'instant pour un complice de l'entourage des Kardashian.

Vidéo sur le même thème : Agression de Kim Kardashian : les malfaiteurs "savaient pertinemment qu'elle était là"

Publicité