La journaliste a été agressée par des participants à la manifestation des catholiques traditionalistes qui l'ont reconnue. 

Caroline Fourest a déclaré lundi 19 novembre avoir porté plainte après avoir été agressée la veille lors de la manifestation à Paris contre le mariage pour tous. Des militantes du mouvement féministe ukrainien Femen ont également été frappées.

"On m'a tirée par les cheveux, tabassée", raconte la journaliste, qui était présente pour un documentaire sur le féminisme. "On m'a mise à terre" et "ma tête a heurté le trottoir", a-t-elle raconté. "On m'a tirée par les cheveux, tabassée, comme on peut imaginer les militants d'extrême droite tabasser des Arabes et des Noirs ou des femmes"…

Publicité
Les agresseurs l'ont reconnue après lui avoir arraché son bonnet. "'C'est Caroline Fourest, cours sale pute', ont-ils scandé", selon elle, puis "j'ai pris une deuxième raclée et ils m'ont encore rossée un petit moment dans le dos et à la tête". Elle a précisé qu'"en plus des slogans sexistes et homophobes, il y avait des slogans anti-journalistes".

"Contrairement à ce que je lis dans certains articles, il ne s'agit pas d'une simple 'bousculade' ou 'prise à partie'", a-t-elle également expliqué au HuffPost.fr.

Les incidents ont eu lieu au début de la manifestation contre le projet de loi sur le mariage homosexuel, organisée à Paris par l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité