L’affaire Tapie n’en finit pas de faire parler d’elle. Chaque jour apporte en effet son lot de révélations et de nouveaux personnages. Planet fait le point sur les principaux protagonistes de ce véritable feuilleton à rebondissements.

Tous les protagonistes de l’affaire Tapie

 

L’actualité du moment est fortement marquée par l’affaire Tapie.  Les faits remontent à 1992 lorsque Bernard Tapie, alors ministre de la Ville, décide de vendre ses parts dans  Adidas qu’il a acheté deux ans plus tôt. Le Crédit Lyonnais est alors chargé de la vente et réalise de grosses plus-values. Et c’est justement à partir de ce point là que démarre réellement l’affaire : l’homme d’affaires reproche à la banque de ne pas l’en avoir informé et entame une procédure judiciaire. Bernard Tapie finit par obtenir 135 millions d’euros à titre de dommages et intérêts mais le jugement est ensuite invalidé par la Cour de cassation. Pour venir à bout de cette affaire, l’ancien actionnaire d’Adidas propose de recourir à un tribunal arbitral. Le Consortium de réalisation (CDR) – alors chargé de liquidé le passif de la banque qui a frôlé la faillite – accepte cette proposition et ce, avec l’aval du ministère de l’Economie. En 2008, le tribunal arbitral donne raison à Bernard Tapie. Celui-ci reçoit alors la somme de 403 millions d’euros. La question qui se pose actuellement est de savoir si l’homme d’affaire a ou non bénéficié d’un quelconque appui des plus hautes sphères de l’Etat dans cet arbitrage. Et si oui, dans quelle mesure et grâce à l’aide de qui ?

Publicité