Le procès s’ouvre ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris. Poursuivis pour recours à la prostitution d’une mineure, Franck Ribéry et Karim Benzema ne devraient pas être présents. Pas plus que Zahia. Une attitude qui sera plus ou moins apprécié par les juges.

© Abaca Press / AFP

L’affaire Zahia sera sans doute moins pimentée à la barre du tribunal que lors de sa révélation en 2010. Le procès, qui doit s’ouvrir ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris, se fera vraisemblablement sans ses principaux protagonistes. Poursuivis pour « recours à la prostitution d’une mineure », Franck Ribéry et Karim Benzema ne devraient pas être présents à l’audience. Pas plus que Zahia Dehar. Une attitude qui pourra être plus ou moins bien appréciée par le tribunal.

« Ce n’est pas un manque de respect envers la justice »Les deux joueurs de l’équipe de France devraient en effet être représentés par leurs avocats. « Ce n’est pas un manque de respect envers la justice. Mais on est dans un dossier où le parquet va réclamer la relaxe et où il n’y a plus de partie civile » a justifié Me Carlo Alberto Brusa, conseil de Franck Ribéry. Karim Benzema, ne devrait, sauf surprise, pas non plus faire le déplacement. Quant à Zahia, celle par qui le scandale était arrivé, elle avait finalement retiré sa constitution de partie civile, et, citée comme témoin par le parquet, elle ne sera pas présente au tribunal. « Quoi qu’elle dise, ce sera mal interprété » estime de son côté son avocat, Me Daniel Vaconsin.

Publicité
Zahia, loin du scandaleFranck Ribéry et Karim Benzema encourent trois ans de prison et jusqu’à 45 000 euros d’amende. Initialement prévu le 18 juin 2013, le procès avait été repoussé au janvier pour des questions de procédure. Zahia, aujourd’hui reconvertie en créatrice de lingerie, tente de faire oublier son passé de call-girl. Désormais business woman avisée, elle en tout cas, semble-t-il, su tirer profit du scandale.

Vidéo : Zahia : "Je préfère le mot courtisane"

]

Publicité