Lundi, le journaliste Eric Brunet a publié un tweet pour s'excuser auprès de Sébastien Troadec, le fils de la famille assassinée. Mais la forme de son message n'a pas du tout plu aux internautes.

Tweet maladroit ou piège du numérique ? Lundi, le journaliste Eric Brunet a publié sur son compte Tweeter un mesage dans lequel il présentait ses excuses à Sébastien Troadec, fils aîné de la famille d'Orvault assassinée. L'animateur de "Carrément Brunet" sur RMC y déplore le traitement médiatique de l'affaire, auquel il a participé, qui a contribué à présenter le jeune homme comme le coupable de la disparition de sa famille.

Ce sont des excuses qui partaient d'une bonne intention mais qui ont fini par déclencher une polémique. En effet, sous le tweet d'excuses, un sondage était présenté aux internautes, qui pouvaient dire s'ils étaient "d'accord" ou "pas d'accord" avec les propos du journaliste. Demander un avis sur un tel sujet a déclenché une vague d'indignation sur les réseaux sociaux, alors que le véritable coupable vient de se dénoncer. Lundi matin, l'ex-beau-frère de Pascal Troadec a en effet avoué avoir tué les quatre membres de la famille dans des circonstances sordides.

A lire aussi - Famille Troadec : les révélations sordides sur le quadruple meurtre

Un usage plus qu'inapproprié du sondage

Son message a alors déclenché une polémique. Immédiatement après la publication de son tweet, les internautes ont réagi, critiquant l'usage plus qu'inapproprié du sondage dans une telle situation. Ces derniers ont exprimé leur colère et leur indignation sur les réseaux sociaux, notamment Twitter.

Publicité
D'autres internautes ont souligné la possibilité que la présence du sondage soit automatique ou due à un maladresse technique de la part du journaliste. En effet, Eric Brunet utilise très régulièrement un outil de sondage, sous le nom de "Brunetmétrie" avec lequel il demande aux internautes et auditeurs de son émission leurs avis. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :