Abdelhakim Dekhar arrêté, le nom de Florence Rey refait surface. Cette dernière a été condamnée à 20 ans de réclusion criminelle dans l’affaire Rey-Maupin, une fusillade mortelle qui avait fait cinq morts en 1994. Sortie de prison en 2009, qu’est devenue Florence Rey ?

En 1998, Florence Rey a été condamnée à 20 ans de prison suite à une fusillade mortelle qui avait eu lieu en 1994, dont elle était co-auteur.  Abdelhakim Dekhar, le tireur-fou qui avait écopé de 4 ans de prison dans cette affaire, a été arrêté mercredi soir. Depuis, le nom de Florence Rey est partout. Qu’est-elle devenue ?

Le 4 octobre 1994, Florence Rey alors âgée de 19 ans et Audry Maupin, son compagnon âgé de 22 ans, prenaient deux otages, un chauffeur de taxi et son passager dans Paris, un braquage qui s’est soldé par une course-poursuite avec la police. Cinq personnes sont mortes dont Audry Maupin. Abdelhakim Dekhar avait lui été condamné pour avoir acheté un fusil à pompe utilisé par le couple.

Elle a passé 15 ans en prison

Florence Rey a été condamnée à 20 ans de réclusion criminelle en 1998 comme co-auteur des meurtres. Elle est sortie de prison en 2009, alors âgée de 34 ans, après avoir passé seulement 15 ans derrière les barreaux grâce aux remises de peine.

Durant sa détention, Florence Rey s’est montrée comme étant une élève modèle et assez discrète. En prison, elle a repris des études d’histoire-géographie et passé un BTS d’assistante de gestion, ce qui lui a permis notamment d’effectuer des stages en entreprise.

Elle est aujourd'hui actrice

Florence Rey s’est reconvertie en actrice à sa sortie de prison. Elle a été figurante et assistante régie du film L’Orpheline avec en plus un bras en moins, de Jacques Richard, un film sorti en 2012. Les cheveux courts, elle apparaît souriante, déguisée en religieuse.

Florence Rey, d’après le site d’information La Mague, aurait eu une liaison lorsqu’elle était en détention avec le réalisateur Jacques Richard, ce dernier l’a alors engagée sur son film. Une information confirmée par l’acteur principal et neveu du réalisateur de ce film, Melvil Poupaud, dans son autobiographie parue en 2011 Quel est mon nom ?.

Publicité
"Jacques Richard est tombé amoureux d'une jeune femme avec laquelle il a entretenu une correspondance enflammée, avant qu'elle ne soit libérée suite à une longue peine de prison. À sa sortie son premier travail fut d'être assistante et figurante sur L'orpheline, ce qui me permit de découvrir une jeune femme d'une intelligence et d'une intensité qu'aucune tragédie ne semble pouvoir altérer", a-t-il écrit.

Publicité