Accusé par les Inrockuptibles de diriger des castings aux methodes douteuses, l’animateur Jean-Marc Morandini s’est expliqué dans une conférence de presse fracassante ce mardi. Planet.fr vous fait un résumé de l'affaire. 

L’affaire continue de faire beaucoup de bruit. Le célèbre animateur Jean-Marc Morandini se trouve sous les feux des projecteurs depuis le 13 juillet dernier, lorsque le magazine les Inrockuptibles a sorti un article très gênant.  Alors que sa société NZPP produit la websérie Les Faucons, qui raconte la vie d’une équipe de football dans une banlieue parisienne, l'animateur serait derrière des castings plus que douteux.

A lire aussi - Jean-Marc Morandini : révélations scandaleuses sur sa web-série, il porte plainte

Des propositions indécentes 

Selon les Inrockuptibles, Jean-Marc Morandini aurait profité de son statut d’employeur et de sa célébrité afin de forcer les jeunes comédiens à reproduire des scènes scabreuses. Ainsi, comme l’indique le magazine, un témoin, âgé de 15 ans en 2012, aurait reçu comme proposition de se faire épiler le sexe.

"Nous étions tous les deux et il (Morandini, ndlr) a pris des photos de moi nu, avec son smartphone", a révélé l’un des comédiens, cité par le Huffingtonpost.

Plusieurs témoignages mentionnent le fait que l’animateur se serait fait passer dans ses mails pour une certaine Catherine, qui serait directrice de casting. Les jeunes acteurs, âgés de 18 à 25 ans, ont raconté aux Inrocks qu’ils se sont fait influencer par cette personne que les comédiens n’ont jamais vue. Si "Catherine" avait assuré au départ qu’il n’y aurait pas de "vulgarité", les acteurs auraient reçu comme ordre de repousser leurs "limites".  Le 17 août 2015, la prétendue Catherine a écrit un message qui aurait fait réagir les témoins : "Vous voulez faire une vraie fellation à la personne qui vous donnera la réplique ? Si oui, c'est culotté ! Et vous vous sentez de faire ça avec JM" ? JM, étant les initiales du prénom de Jean-Marc Morandini. 

Morandini victime de chantage ?

"JMM", qui présente sur Europe 1 trois heures de direct au quotidien de 9h à 12h, a dû interrompre ses vacances. Le directeur général de la radio, Fabien Namias, devrait rencontrer l’animateur ce mercredi. Selon une source interne, citée par Le Monde, "En l’état, on ne voit pas comment il pourrait être à l’antenne à la rentrée".

Très fragilisé, l'animateur s’est expliqué mardi lors d’une conférence de presse, sans questions des journalistes. Il a dénoncé des articles "dégueulasses". Selon lui, la série "n’était ni cachée, ni secrète", "ni glauque, ni sordide". Il a néanmoins assumé la "nudité" dans sa websérie. "Les acteurs savaient ce qu’ils venaient tourner… je n’ai jamais abusé de personne ou forcé quiconque à avoir des relations sexuelles avec moi", ni "couché avec un mineur", a-t-il assuré.

Jean-Marc Morandini s’est ensuite dit victime d’un "chantage" de Marc-Olivier Fogiel. L’animateur de RTL l’aurait menacé de "balancer tous les dossiers" s’il n’arrêtait pas de se moquer des audiences de ses émissions.  Morandini est formel : "Il (Fogiel, ndlr) a activé tous ses réseaux pour me descendre". Il a indiqué que Fogiel a reçu le soutien de Matthieu Delormeau, chroniqueur de l’émission Touche pas à mon poste, et de Matthieu Pigasse, propriétaire des Inrockuptibles. A l'issue de cette conférence tonitruante, Morandini a déclaré qu'il portait plainte contre Marc-Olivier Fogiel, Matthieu Delormeau et Les Inrockuptibles. 

De son côté, Marc-Olivier Fogiler a confié à Buzzfeed : "Morandini fait une tentative pathétique de diversion. Oui, je lui ai envoyé des SMS, mais ce n’était pas dans le sens où il le prétend". Fogiel, tout comme Delormeau, a porté plainte contre Morandini.

Publicité
Ce scandale est un coup dur pour Europe 1, qui a enregistré entre avril et juin ses pires audiences de son histoire (7,8%). Enfin, i-Télé, qui a annoncé l’arrivée de Jean-Marc Morandini fin aout, ne s’est pas exprimée sur le sujet.

Vidéo sur le même thème - Affaire des castings : un jeune comédien va porter plainte contre Morandini

Publicité