Disparue depuis bientôt trois mois, la petite Maëlys reste introuvable. Les collègues de sa mère ont fait un geste très touchant pour lui témoigner leur solidarité.

Disparue lors d’un mariage en Isère, Maëlys, 9 ans, reste introuvable depuis maintenant près de trois mois. Pour montrer leur solidarité, les collègues de la mère de famille, Jennifer de Araujo, se sont concertés afin de lui offrir plusieurs de leurs journée de RTT (retrait de travail temporaire). Pour ce faire, ils se sont adressés à la direction de l’hôpital de Pontarlier, dans le Doubs, lieu où celle-ci travaille. Les collègues de la mère de Maëlys ont jusqu’à mi-décembre pour donner une heure de repos, une demi-journée ou même une journée.

La déléguée syndicale, Lydie Lefebvre, a déclaré au Parisien : "Elle aura une chose de moins à gérer et c’est aussi pour marquer notre solidarité totale envers elle et l’épreuve terrible qu’elle est en train de vivre".

Les parents demandent au suspect de dire ce qu’il sait

Publicité
L'enquête a conduit à la mise en examen de Nordhal Lelandais, ex-militaire de 34 ans, pour "enlèvement". Ce dernier clame son innocence depuis le début, mais les parents de Maëlys ne sont pas convaincus. "Son comportement depuis le début de l'enquête ne nous convainc pas de sa bonne foi. Il nous laisse à penser qu'il pourrait détenir des informations importantes pouvant nous aider à retrouver notre fille. Il doit sûrement lui aussi se poser beaucoup de questions et réfléchir depuis sa cellule. Nous espérons qu'il entende notre appel à l'aide. Car notre seul souhait, c'est de retrouver notre fille", avaient déclaré les parents de Maëlys lors d'une conférence de presse.

En vidéo sur le même thème : Affaire Maëlys : l’étrange photo qui secoue l’enquête

mots-clés : Affaire maëlys

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité