Six ans après la disparition de la petite Maddie, au Portugal, la police britannique a relancé l’enquête. Elle a diffusé, ce lundi, le portrait-robot d’un suspect pouvant être l’auteur de l’enlèvement.

© AFP

Hier soir, la police britannique, Scotland Yard, a diffusé le portrait-robot d’un homme suspecté d’avoir enlevé Madeleine McCann en mai 2007. La police espère pouvoir interroger l’homme en question dans le cadre de cette disparition.

Un suspect vu par "deux témoins distincts"

Scotland Yard a rouvert une enquête en juillet dernier afin de trouver les auteurs de la disparition de Maddie. La police portugaise, en juillet 2008, avait classé l’affaire. Deux témoins ont permis à la police britannique d’établir un portrait-robot. Celui-ci représente un homme vu par "deux témoins distincts" aux alentours de 22 heures dans le quartier résidentiel de Praia da Luz, au sud du Portugal. Selon ces témoignages, l’homme portait dans ses bras "un enfant de trois ou quatre ans avec des cheveux blonds et peut-être un pyjama" à proximité de l’appartement loué par la famille.

Le suspect est un homme blanc d’une trentaine d’années aux cheveux châtains, rasés de très près. "Ce pourrait être l'homme qui a pris Madeleine", a déclaré Andy Redwood le policier dirigeant l'enquête à Scotland Yard. Il est "peut-être, ou pas, la clé pour débloquer cette enquête. Le localiser et pouvoir lui parler est d'une importance cruciale pour nous", a-t-il jugé.

"Un enlèvement planifié"

D’autres portraits-robots ont également été diffusés lundi soir, dans l’émission de la BBC "Crimewatch", émission dédiée à la disparition de la fillette. "Crimewatch" a, entre autre, retracé les faits le soir de l’enlèvement. Les parents de Maddie se sont absentés entre 20h30 et 22 heures de leur appartement pour aller au restaurant avec des amis pendant que leurs enfants dormaient. A leur retour, Maddie n’était plus dans son lit, qui se trouvait dans la même chambre que son frère et sa sœur âgés de deux ans.

"D'après une interprétation des éléments disponibles, il y a toutes les caractéristiques d'un enlèvement planifié", a déclaré Andy Redwood. La fillette aurait pu aussi perturber des cambrioleurs, plusieurs cambriolages ont eu lieu dans les appartements où se situait la famille à cette même période.

Publicité
La police a promis une récompense pouvant monter jusqu’à 23 000 euros pour toutes personnes donnant des informations utiles à l’enquête afin de faire avancer au plus vite l’affaire et de trouver le ou les ravisseurs.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :