A New York (Etats-Unis) samedi pour participer à un forum de discussions sur son film documentaire Cineast(e)s, Julie Gayet a savamment éludé la question d’une journaliste à propos de sa prétendue liaison avec le président François Hollande.

©Capture Ecran vidéo

Elle n’a rien voulu dire. Plus d’un mois après les révélations de Closer sur la supposée relation du président François Hollande et de l’actrice Julie Gayet, aucun des deux intéressés ne s’est exprimé à ce sujet. Et l’actrice ne semble toujours pas encline à le faire. Alors qu’elle participait samedi à New York (Etats-Unis) à un forum de questions sur son film documentaire Cineast(e)s, la Française n’a pas souhaité rentrer dans le jeu d’une journaliste. "Ma vie privée est ma vie privée", a-t-elle en effet répondu en anglais à la jeune femme qui lui avait posé une question personnelle. Une réaction qui n’a pas manqué d’être applaudie par les personnes réunies dans la salle, lesquelles n’ont visiblement pas apprécié que les questions dévient du film vers la vie privée de Julie Gayet.

"J’ai eu un petit coup sur la tête, mais ça va""Merci, ça va très bien (…) j’ai eu un petit coup sur la tête là, mais ça va. Là, c’est le jetlag (décalage horaire, ndlr). J’ai eu un ptit coup de fatigue mais je vais prendre un café dans deux secondes et après ça ira mieux", a ensuite répondu l’actrice à une autre journaliste qui lui avait demandé : "c’est la première fois que vous vous exprimez en public, est-ce que vous allez bien ?".

Publicité
Suite aux révélations de Closer en janvier dernier, Julie Gayet a attaqué le magazine people pour violation de sa vie privée. Elle lui réclame 50 000 euros de dommages et intérêts, 4 000 euros pour les coûts de procédure et une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine.

Vidéo - Julie Gayet : "ma vie privée est ma vie privée"