Sébastien Valiela, le paparazzi qui a pris les photos publiées par Closer et qui ont révélé la liaison supposée entre François Hollande et Julie Gayet, doit être entendu par la police ce mardi. Cette audition fait suite à la plainte déposée par l’actrice contre le magazine people.

©AFP

La police cherche à en savoir davantage sur les conditions dans lesquelles Sébastien Valiela a pris les photos qui ont fait la Une de Closer au mois de Janvier et qui sont à l’origine du "Closergate". Auteur des clichés qui ont révélé la prétendue liaison secrète du président Hollande et de l’actrice Julie Gayet, le paparazzi doit être entendu par la police dans la journée. "Sébastien Valiela est convoqué dans la journée par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) dans le cadre de la plainte déposée par Julie Gayet, après la publication de photos sur lesquelles elle apparaît au volant de sa voiture", a en effet expliqué une source policière, confirmant une information de M6.

Julie Gayet a porté plainte contre CloserSelon une autre source judiciaire, cette audition ferait suite à la plainte récemment déposée par l’actrice à l’affiche d’Ames de papier contre Closer et pour "atteinte à l’intimité de la vie privée". Le 17 janvier dernier, quelques jours après avoir dévoilé, photos à l’appui, sa supposée relation amoureuse avec François Hollande, l’hebdomadaire avait publié une photo de Julie Gayet au volant de sa voiture. A ce titre, l’actrice réclame 50.000 euros de dommages et intérêt au magazine, 4.000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de sa couverture.

Publicité
En mars 2013, l’actrice avait déjà déposé une plainte contre X pour identifier les auteurs de la rumeur lui prêtant une liaison avec François Hollande. Une enquête lancée en août aurait ensuite été classée sans suite par le parquet, a précisé une source judiciaire.

Vidéo : l'affaire Hollande-Gayet

Publicité