Nouveau rebondissement, selon une dernière expertise judiciaire, Jacqueline Jacob serait bien le corbeau de 1983 de l'affaire Villemin.

L'étau se resserre autour du corbeau dans l'affaire Grégory. Une nouvelle expertise graphologique, parvenue au dossier judiciaire cette semaine, désigne Jacqueline Jacob, la grand-tante du petit Grégory Villemin, mise en examen et placée sous contrôle judiciaire, comme l'un des corbeaux. Cette expertise, consultée par le Journal du Dimanche, présente Jacqueline Jacob comme l'auteure de deux courriers envoyés en 1983 aux parents de Grégory Villemin, retrouvé mort les pieds et les poings liés dans la Vologne, dans les Vosges, en 1984.

À lire aussi : Affaire Grégory : trois personnes interpellées dans les Vosges

Publicité

Le JDD indique que selon Christine Navarro, l'experte judiciaire, les deux courriers de mars et d'avril 1983 "présentent de nombreuses similitudes et surtout aucune différence significative dans leurs caractéristiques graphiques avec celle de la main de Mme Jacqueline Thuriot épouse Jacob".

Jacqueline Jacob, mise en examen en juin pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire suivi de mort", a invoqué son droit au silence lors de sa garde à vue. Placée sous contrôle judiciaire, elle vient, selon le JDD, d'être convoquée pour un prochain interrogatoire. L'audition, au vu de cette dernière expertise graphologique, pourrait constituer un tournant dans cette affaire vieille de 33 ans.

En vidéo sur le même thème : Affaire Grégory : un nouveau témoignage assure que Murielle Bolle a subi des actes de violence