Un an jour pour jour après la disparition de la petite Fiona dans le Puy-de-Dôme, les recherches reprennent pour tenter de retrouver le corps de l’enfant. La mère et le beau-père de la fillette disent ne plus se rappeler de l’endroit exact où ils ont enterré son cadavre dans une forêt près de Clermont-Ferrand.

©AFP

AFP

Ce sont les recherches de la dernière chance. Cela fait désormais un an que la petite Fiona, 5 ans, est décédée et que son corps a été enterré dans une forêt près de Clermont-Ferrand. Seulement, douze mois après sa disparition et malgré les nombreux interrogatoires de sa mère, Cécile Bourgeon, et de son beau-père, Berkane Makhlouf, son corps n’a toujours pas été retrouvé. Les parents de l’enfant assurent qu’ils ne se souviennent pas de l’endroit exact où ils l’ont enterrée à la lisière d’une forêt. Après avoir menti et prétendu à un enlèvement de Fiona pendant plusieurs mois, la mère âgée de 26 ans et son compagnon de 33 ans avaient finalement reconnu les faits : l’enfant a succombé à des coups mortels, dont ils se rejettent mutuellement la faute.

Lire aussi :La mère de Fiona avoue la terrible vérité

Un changement de stratégieMis en examen pour "coups mortels aggravé" et écroués, Cécile Bourgeon et Berkane Mahklouf seront donc présents lors des nouvelles fouilles entreprises ce mardi. La police espère que le fait de revenir sur ces lieux leur permettra de recouvrer la mémoire et d’indiquer où se trouve exactement le cadavre de Fiona. Les enquêteurs espèrent également que la date retenue pour ce retour sur les lieux du drame les aidera. Le 13 mai a en effet été retenu car ils pensent que "la nature aura la même configuration" qu’il y a un an. Ce qui, en théorie, devrait aider la mère et le beau-père de la fillette à se souvenir.

Publicité
Selon les informations de La Montagne, un véritable changement de stratégie a récemment été opéré pour tenter de retrouver la dépouille de Fiona. Après avoir "laissé l’initiative" au couple en leur disant "vous montez dans la voiture et vous nous conduisez à l’endroit où le corps à a enterré", les enquêteurs ont entrepris un vaste travail préparatoire consistant à identifier des lieux pouvant correspondre aux minces descriptions faites par les parents de l’enfant et ce, grâce à des repérages aériens. La justice souhaite "tout tenter" et "ne pas se résigner à ne pas retrouver le corps", a par ailleurs assuré le procureur Pierre Sennès au quotidien.

Vidéo sur le même thèmes : l'avocat de Cécile Bourgeon se dit "serein"

mots-clés : Affaire fiona, Couple, Police
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité