Berkane Makhlouf, le beau-père de la petite Fiona, a agressé deux surveillants de la prison de Moulins (Allier), Samedi. Frappés au visage, les deux hommes ont dû être hospitalisés.

©AFP

Ses voisins le décrivaient comme un homme violent et drogué. Quelques semaines après avoir été mis en examen pour "coups mortels", portés sur Fiona, la fille de sa compagne, et écroué à la prison de Moulins (Allier), Berkane Makhlouf a violemment agressé deux surveillants samedi. Selon les informations de MYTF1news, le déténu leur aurait donné plusieurs coups, notamment au visage.

Publicité
Berkane Makhlouf avait été placé à l’isolement "Lorsque le premier gardien a ouvert la porte de sa cellule, le détenu lui a immédiatement porté un coup de poing en plein visage. Le second gardien a voulu s'interposer et a lui aussi reçu un violent coup de poing, mais il a réussi  refermer la porte de la cellule avant que les renforts n'arrivent", a expliqué au site Internet James Vergnaud, le secrétaire national du syndicat FO Pénitentiaire. "Les deux surveillants ont dû être hospitalisés, le premier pour une arcade sourcilière ouverte, le second pour une plaie au front", a également rapporté MYTF1news. Toujours selon ces mêmes sources, le beau-père de Fiona avait été placé à l’isolement après qu’il se soit plaint de se conditions de détention. Et alors qu’il était connu à la maison d’arrêt pour "son comportement instable et difficile", son avocat s’est déclaré "à moitié surpris" en apprenant ce qu’il avait agressé les surveillants, sur France 3 Auvergne.

Fin septembre, Cécile Bourgeon, la mère de Fiona a révélé la terrible vérité. Sa fillette de 5 ans n’a jamais été enlevée alors qu’elle jouait avec sa petite sœur de deux ans et que sa mère, alors enceinte de six mois, s’était assoupie quelques minutes. La fillette est décédée sous les coups de son beau-père, Berkane Maklouf. Depuis ces aveux, les enquêteurs tentent de retrouver le corps de l’enfant mais en vain. La mère et le beau-père disent en pas se souvenir avec exactitude de l’endroit où ils ont enterré le cadavre de Fiona.

Publicité