Cinq ans après l’affaire Dupont de Ligonnès, le père de famille suspecté d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants, reste introuvable. Plusieurs pistes sont sérieusement envisagées.

Le mystère de l’affaire Dupont de Ligonnès reste entier, cinq ans après la découverte des corps d’Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, le 21 avril 2011.

Xavier Dupont de Ligonnès, le père de famille et suspect numéro 1, est, lui, toujours introuvable. De nombreuses théories ont été avancées dans les médias sur son parcours depuis sa disparition.

A lire aussi- Photos : sous la terrasse des Dupont de Ligonnès, où on a retrouvé les corps...

Le suspect toujours en cavale 

Selon certaines théories, Xavier Dupont de Ligonnès serait toujours en France, en cavale. Depuis le début de l’enquête, plus de 800 signalements ont été comptabilisés par la police.

Des habitants affirment l’avoir vu près de chez eux. En février 2015, des gens l’auraient ainsi aperçu monter à bord d’un train à Soulac-sur-Mer en Gironde. Cependant, ces alertes débouchent systématiquement sur des fausses pistes.

Canular ou vrai signe de vie ?

Un étonnant rebondissement était survenu en juillet 2015. Une journaliste nantaise avait reçu un courrier où se trouvait une photo de deux des fils Dupont de Ligonnès, avec apposée au dos l’inscription "Je suis encore vivant".

Une expertise graphologique et des recherches d’empreintes digitales ou de traces d’ADN avaient été demandées pour comparer l’écriture à celle de Xavier Dupont de Ligonnès. Mais aucune avancée dans l’enquête n’avait été annoncée par la suite.

Xavier Dupont de Ligonnès, bel et bien mort ?

Une autre théorie est souvent avancée : celle de la mort du père de famille. Aucune trace de l’homme n’a été trouvée. Pourtant,  selon le créateur du groupe Facebook "Xavier Dupont de Ligonnès : enquête et débat", le suspect n’aurait pas pu se cacher pendant une période aussi longue sans que les forces de l’ordre ne le retrouvent.

Son corps n’a jamais été retrouvé, même si des ossements ont été découverts le 28 avril 2015, à quelques kilomètres de là où le suspect avait été vu pour la dernière fois, le 15 avril 2011.

Publicité
Une paire de lunettes, une bombe de mousse à rase et un exemplaire de Var-matin consacré aux fouilles de juin 2011 constituaient alors de troublants indices. Après enquête, la police a conclu que le corps n’appartenait pas à Xavier Dupond de Ligonnès. La victime n’a cependant toujours pas été identifiée.

Vidéo sur le même thème : Xavier Dupont de Ligonnès : la découverte d’ossements relance l’affaire