Dans son dernier numéro, le magazine Causeur a publié une interview de Dieudonné, celui-ci a notamment affirmé n'avoir "aucun remords" suite à la polémique qui le lie à Manuel Valls. Retour sur cet échange entre l'humoriste controversé et la journaliste Elisabeth Lévy.

© AFP

Dieudonné M'Bala M'Bala a récemment accordé un entretien au magazine Causeur. Publié dans le numéro du mois de février, cette interview de cinq pages s'est intéressée à la vision qu'a le polémiste sur le monde qui l'entoure. L'humoriste controversé a notamment affirmé qu'il n'avait "absolument aucun remords" à propos de la polémique née de ses sketchs.

"Aucune haine particulière vis-à-vis du peuple juif"

Lorsque la journaliste, Elisabeth Lévy, l'a questionné sur l'interdiction de son spectacle Le Mur, car il constituait selon Manuell Valls "un trouble à l'ordre public", Dieudonné a assuré que cela a "créé un grave précédent dans l'histoire du pays". Il a en effet affirmé que c'était la première interdiction d'un "spectacle comique en France". 

Dieudonné a ensuite démenti être antisémite. Il s'est même justifié en déclarant n'avoir "absolument aucune haine particulière vis-à-vis du peuple juif" et "aucune attirance non plus".

"L'histoire est une propagande"

A propos des livres d'histoire de ses enfants, Dieudonné a attesté que "les manuels de l'Éducation nationale sont un tissu de mensonges auquel (il) ne croit pas une seconde". "D'ailleurs, qui écrit cette histoire ?", a-t-il demandé. Selon lui, l'histoire est "une propagande écrite par les vainqueurs".

Une information judiciaire le vise depuis le mois de décembre dernier pour une phrase prononcée lors d'une de ses représentations. "Quand j'entend parler (Patrick Cohen) je me dis : effectivement, les chambres à gaz... Dommage...", s'était-il amusé en parlant du journaliste de France Inter. Patrick Cohen avait auparavant dit que Dieudonné était un "cerveau malade". Et lorsque la journaliste de Causeur a fait remarquer à l'humoriste controversé que son attaque concernait les origines du présentateur de France Inter, celui-ci a retorqué : "Traiter un noir de cerveau malade, c'est aussi un stéréotype raciste, non?". Question à laquelle Elisabeth Lévy a sobrement répondu "non".

"Le miracle ne s'est pas produit"

Publicité
Dans la préface de la publication, la journaliste Elisabeth Levy, qui a interrogé Dieudonné le 16 janvier dernier, a également partagé ses attentes préalables à leur échange. Elle a avoué posséder ce "fol espoir de le ramener à la raison" en arrivant dans son quartier général de l'Eure-et-Loir. Finalement, elle a assuré ne pas avoir réussi à le "sortir de sa spirale haineuse". "Le miracle ne s'est pas produit", a-t-elle jugé. 

Dieudonné est actuellement en tournée pour son spectacle Asu Zoa, une version édulcorée de son show Le Mur qui avait été interdit dans plusieurs villes françaises.

A voir également : Dieudonné en Suisse fait une quenelle adressé à Elizabeth II - 04/02