Selon les informations du Point, le juge Gilbert Azibert aurait tenté de mettre fin à ses jours à Bordeaux. Le magistrat ne supporterait pas d'être "mis en cause" dans l’affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy.

©AFP

Nouveau rebondissement dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. Le Pointassure que le juge Gilbert Azibert aurait voulu se suicider. "Mis en cause" par les écoutes des conversations entre l’ancien président et son avocat, Me Herzog, le magistrat bordelais aurait "prévenu sa femme qu'il ne saurait supporter les accusations qui pesaient contre lui", rapporte l’hebdomadaire. "Les pompiers de Bordeaux, où il réside, ont été appelés en urgence et l'l'avocat général auprès de la Cour de cassation a été transporté dans un hôpital de la ville", précise également le magazine.

Publicité
De son côté, Europe 1 croit savoir que l'hospitalisation du juge Azibert ne serait pas consécutive à une tentative de suicice mais à un accident. Selon la radio, le magistrat aurait fait une mauvaise chute dans les escaliers de son domicile. Une version corroborée par les déclarations de Ludovic Martinez, directeur du cabinet du maire UMP de Bordeaux, dans les colonnes de Sud Ouest. "Gilbert Azibert s'est fait mal en tombant. Il est sonné. Les pompiers l'ont aidé à se relever. Il a des points du suture et il va passer un scanner", a-t-il indiqué.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité