Une enquête a été ouverte pour "subornation de témoin" qui vise implicitement la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt Meyers, rapporte samedi Le Monde. 

Selon le journal Le Monde, samedi, le parquet de Paris a ouvert, le 6 juillet dernier une information judiciaire pour "subornation de témoin" visant implicitement la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt Meyers.

Celle-ci est en effet suspectée par un juge d'avoir fait pression afin d’obtenir, moyennant finances, le témoignage de cinq employés au service de sa mère, déjà poursuivis pour "faux témoignage", précise le quotidien. Ces déclarations avaient contribué à la tenue du procès pour "abus de faiblesse" qui s’est tenu en février, à Bordeaux, et qui a permis la condamnation en mai dernier de sept prévenus.

Une plainte du photographe François-Marie Banier

Cette nouvelle enquête a été lancée suite à une plainte du photographe François-Marie Banier, qui faisait partie des proches de la milliardaire et qui a été condamné en mai. Celui-ci avait jugé que Françoise Bettencourt Meyers était la tête pensante d’un complot destiné à faire "le ménage" dans l’entourage de sa mère, rappelle Ouest-France

Publicité
Mais il y-a-til des preuves concrètes ? Oui, à en croire Le Monde, selon lequel deux versements de 400 000 euros et 300 000 euros, en 2008 et en 2012, auraient été adressés par Françoise Bettencourt Meyers à la comptable de sa mère, Claire Thibout. Affaire à suivre. 

En vidéo sur le même thème - Procès Bettencourt : des peines lourdes pour Banier et Maistre, Woerth relaxé