L’animatrice d’"Une ambition intime" a répondu à ceux qui la trouvent trop familière, voire aguicheuse, avec ses invités politiques. 

La nouvelle émission de Karine Le Marchand fait couler beaucoup d’encre. Le comportement de l'animatrice avec les politiques qu’elle reçoit sur son plateau fait partie des sujets qui nourrissent fréquemment les débats. Beaucoup lui reprochent en effet d’être trop familière avec ses invités, et parfois même de jouer la carte de la séduction avec eux face aux caméras. Autant de critiques que la quadragénaire a vivement écartées. "Pas du tout !", a-t-elle répondu à Paris Match qui lui demandait si elle ne se servait pas de ses tenues et de sa plastique pour obtenir des "confidences intimes". "J’ai justement fait bien attention de ne mettre aucun décolleté ! a-t-elle assuré. Quand j’ai interviewé Nicolas Sarkozy, on était en juillet, en pleine canicule, donc j’ai mis des sandales, avec une robe… longue !". Et celle-ci d’insister : "Je suis la même quand je suis avec Marine Le Pen ou Bruno Le Maire. On m’a reproché d’avoir ‘mis de la crème sur mes jambes épilées !’ Pour être crédible, il faudrait interviewer un président avec du poil aux pattes ?".

A lire aussi Emission de Karine Le Marchand : Benoît Hamon a-t-il voulu cacher sa femme ?

"Certaines femmes journalistes ont eu des relations amicales ou amoureuses avec des hommes politiques"

Publicité
Visiblement remontée contre ceux qui ont critiqué sa manière d’être face à ses invités, Karine Le Marchand a également tenu à rappeler que d’autres journalistes avant elle ont, elles, sciemment joué la carte de la séduction. "Françoise Giroud a aussi interviewé des hommes politiques sur un canapé, jambes repliées, et elle n’a pas provoqué de polémique ! Mais on était plus libre à l’époque que maintenant, a-t-elle lâché (…) Certaines femmes journalistes ont eu des relations amicales ou amoureuses avec des hommes politiques et ont feint de les connaitre à peine sur le plateau. Ce n’est pas mon cas. Je ne les fréquente pas, je ne les tutoie pas en faisant semblant de les vouvoyer sur un plateau. On ne peut pas me reprocher ni de mentir ni de feindre".

En vidéo - Le flirt entre Karine Le Marchand et Nicolas Sarkozy sur M6

Publicité