Aux commandes de la Française des Jeux de 1989 à 1993, Gérard Colé a récemment rejoint le camp de Robert Riblet, un retraité qui accuse la FDJ de ne pas respecter l’égalité des chances avec ses jeux de grattage. De son côté, l’entreprise d’Etat a répliqué jeudi en annonçant qu’elle portait plainte contre son ex-PDG.

©AFP

L’affaire prend une nouvelle tournure. La Française de Jeux (FDJ) a annoncé jeudi qu’elle portait plainte contre Gérard Colé, son ex-PDG de 1989 à 1993. Ce dépôt fait suite aux accusations portées mercredi par ce denier. Celui-ci a en effet affirmé que l’entreprise d’Etat trompait les amateurs de jeux de grattage en ne respectant pas l’égalité des chances. Des propos accablants pour la FDJ, laquelle est actuellement opposée à Robert Riblet dans le cadre d’une procédure pénale. Agé d’une soixantaine d’années, cet ingénieur retraité mène depuis plus de douze ans un combat acharné contre la FJD qu’il accuse de tromperie envers ses joueurs.

Et alors que Gérard Colé a également déclaré qu’il était à "la disposition des juges d’instruction dans la procédure pénale", les avocats de la FDJ ont estimé dans un communiqué que les déclarations de l’ex-PDG "tendent à faire sciemment pression sur le juge d’instruction saisi de l’information, laquelle devrait être clôturée très prochainement". Les deux conseils ont par ailleurs prévenu : "la Française des Jeux continuera à ne faire aucun commentaire sur une information en cours".

Publicité
"La Française des Jeux a peur de moi !"En 2006, Robert Riblet a engagé une procédure judiciaire contre la Française des Jeux. Au terme de trois ans d’enquête, cet ancien ingénieur s’est aperçu "qu’une fois qu’un jeu à gratter gagnant de plus de 20 euros est trouvé dans un livret, il ne peut y en avoir d’autres", comme il le confiait à Planet.fr en 2013. Déplorant que "des millions de Français ont ainsi acheté des tickets avec une espérance de gain qui n’existait plus", il nous expliquait également son souhait que "le gouvernement vote une loi qui autorise enfin la manipulation des jeux de grattage et que la FDJ  informe mieux les consommateurs".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité