Au moins 43 personnes ont été tuées vendredi dans une collision entre un autocar et un camion sur une route de Gironde. On en apprend désormais un peu plus sur le drame et les victimes. 

24 heures après, l'émotion est toujours très forte en Gironde, après la collision vendredi entre un autocar et un camion, qui a fait au moins 43 morts. 41 ou 42 personnes sont décédées dans le car, brûlées vives. 

Que s'est-il passé ? 

La collision s'est produite vendredi matin, vers 07h30, sur la commune de Puisseguin, sur la route départementale 17, pas très loin de Saint-Emilion, en Gironde. Les deux véhicules se sont embrasés peu après cette collision. D'après les premiers éléments de l'enquête, le camion était en portefeuille en travers de la route et le bus l'a percuté, dans ce virage particulièrement incurvé, précise Le Figaro. Le conducteur du camion aurait perdu le contrôle. 

Qui sont les victimes ? 

Le conducteur du camion, un grumier de transport de bois qui circulait à vide, est décédé ainsi que son fils de trois ans, originaires de l'Orne, précise l'AFP. Les 41 ou 42 victimes présentes dans l'autocar sont des personnes âgées, membres d'un club du 3e âge qui se rendait en excursion dans le Béarn, dans le sud-ouest de la France. Elles étaient originaires d'un petit village de Gironde, Petit-Palais-et-Cornemps. Quatre blessés graves sont par ailleurs hospitalisés. 

Des héros dans la tragédie 

Publicité
Huit personnes ont pu être sauvées. Notamment grâce aux gestes héroïques du conducteur du car, qui a aidé les survivants à s'extraire du véhicule. Un automobiliste, premier témoin de l'accident, a également aidé des victimes à sortir en brisant une vitre du bus avant qu'il ne prenne feu. 

La priorité pour les autorités est désormais l'identification des victimes. Le processus devrait prendre au moins trois semaines.

En vidéo sur le même thème - Collision en Gironde: vive émotion à Petit-Palais, le village d'où est parti le car