Un retraité de La Rochelle a perdu la vie le 10 novembre dernier après s'être encastré dans une voiture. Selon les premiers éléments de l'enquête, le convoi de François Hollande pourrait être à l'origine de l'accident.

Michel Briché, 83 ans, retraité de Nieul-sur-Mer, "bon vivant" et "très actif" selon ses enfants, a subi le 8 novembre dernier un grave accident de la route. Il a succombé deux jours plus tard. Selon le site de Sud Ouest, il s'apprêtait à entrer sur la rocade de La Rochelle lorsque, aux alentours de 10 heures, un policier en moto lui a intimé de rouler sur le côté.

Pris au dépourvu par le motard, Michel Briché a voulu obtempérer mais a percuté le véhicule qui se trouvait devant lui. "Les pompiers ont mis une heure et demie à le désincarcérer", a déclaré son fils Thierry. Selon le journal, le policier avec qui l'octogénaire avait interagi aurait été un membre du convoi présidentiel.

À lire aussi – Ces ministres qui ne respectent pas le code de la route

"On veut connaître la vérité"

François Hollande se rendait bien, ce jour-là, aux Assises de l'économie sur la Mer, à La Rochelle. En outre, le convoi apparaît dans le procès-verbal. Quarante-huit heures après l'accident, Michel Briché a expiré, victime d'une crise cardiaque le jour où il devait quitter l'hôpital.

Publicité
"On veut connaître la vérité, quelle qu'elle soit, a lancé Thierry Briché à Sud Ouest. Et peut-être aussi faire la lumière sur les pratiques des convois officiels". L'enquête a mis du temps à être ouverte, car les autorités doivent attendre quarante-huit heures quand l'accident n'est pas fatal sur le coup.

Vidéo sur le même thème – Une voiture allemande pour le candidat Hollande ?

Publicité