Alors que la gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne) a été le théâtre d’un dramatique déraillement de train qui a coûté la vie à 6 personnes vendredi dernier, Le Parisien révèle qu’un usager avait repéré d’importantes anomalies sur une voie et ce, en 2010. Plus détails.

Il avait prévenu la SNCF. Près de trois ans avant l’accident de train qui a coûté la vie à six personnes vendredi dernier en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), un homme avait alerté la SNCF sur des anomalies repérées sur les rails de l’une des voies de cette gare. Au Parisien, Christian Brochet a ainsi montré le courrier qu’il avait alors adressé à la SNCF. "Monsieur, j’emprunte assez fréquemment le RER en gare de Brétigny (…) Et l’autre jour, quelle ne fut pas ma stupeur, en regardant les rails, de constater (…) 36 anomalies liées à la fixation du rail le plus proche de moi", avait écrit ce retraité de l’industrie mécanique avant de s’interroger : "Cette voie est empruntée largement par les trains RER qui ne roulent pas vite en gare, poursuit d’une écriture manuscrite le retraité. Mais des trains rapides passent aussi sur cette voie. Alors? Où est l’entretien qui doit assurer un bon service et la sécurité? Ce que j’ai vu n’est qu’une petite portion de voie. Que penser du reste du réseau?".

"Il n’y a aucun risque de sécurité"La réponse de la SNCF ne lui ait finalement parvenue que plusieurs semaines après. "Je tiens à vous assurer qu’il n’y a aucun défaut d’entretien sur cette zone, écrit l’entreprise ferroviaire. Cet état est connu, surveillé et respecte toutes nos normes : il n’y a aucun risque de sécurité", lui a-t-elle ainsi écrit, ne prenant visiblement pas en compte ses remarques, avant de finalement préciser qu’elle allait programmer une intervention "pour rétablir l’efficacité des attaches". Quelques mois plus tard, Christian Brochet avait même renvoyé une seconde lettre à la SNCF. "L’absence constatée de ces fixations constitue une faute grave et peut mener à une catastrophe", l’avait-t-il alors prévenu.

Publicité
Près d’une semaine après le déraillement meurtrier d’un train TER dans cette gare, la SNCF a maintenu sa version initiale auprès du Parisien. De son côté, le parquet d'Evry va ouvrir "prochainement" une information judiciaire afin de rechercher et déterminer les responsabilités de chacun dans cet accident.

Brétigny, le bilan définitif fait état de six morts :  

Publicité