Le tireur parisien, Abdelhakim Dekhar, qui a été mis en examen dans la nuit de vendredi à samedi pour tentatives d’assassinat, a entamé ce samedi une grève de la faim selon la chaîne d’informations BFMTV.

© AFP

Abdelhakim Dekhar, l’auteur des fusillades dans les locaux de Libération et au siège de la Société générale à la Défense, aurait entamé une grève de la faim, ce samedi, selon BFMTV. Le tireur a été mis en examen dans la nuit de vendredi à samedi pour tentatives d’assassinat après avoir été placé en garde à vue médicalisée.

Il n'a répondu à aucune question

Selon BFMTV, Abdelhakim Dekhar ne s’alimenterait plus depuis ce samedi. Ce dernier boit seulement de l’eau depuis qu’il a été mis en examen. Le tireur a été présenté à un juge d’instruction après avoir passé 48 heures en garde à vue médicalisée. L’homme avait été arrêté, mercredi dernier, dans un "semi-coma" à bord de son véhicule.

Abdelhakim Dekhar a également été mis en examen pour enlèvement et séquestration pour avoir pris en otage un automobiliste après avoir tiré des coups de feu à la Défense. S’en était suivie une chasse à l’homme pendant plus de 48 heures. Placé en garde à vue après avoir été arrêté mercredi dernier, le tireur a refusé de répondre à toutes questions des policiers.

Publicité
Les actes d’Abdelhakim Dekhar ont fait resurgir l’affaire Rey-Maupin dans laquelle le tireur avait fourni une arme. Florence Rey, qui avait été condamnée en 1994 pour avoir été co-auteur d’une fusillade mortelle en plein Paris, a assuré dans un communiqué à l’AFP, qu’elle n’avait "plus aucun lien avec Abdelhakim Dekhar depuis 1994", elle parle d’un "sinistre personnage".

Publicité