Après la récente diffusion d’une vidéo insoutenable dans un abattoir du Gard, l’ancienne actrice a écrit une lettre virulente au ministre de l’Agriculture dont elle réclame la déchéance de sa nationalité.

En voyant les images prises par une vidéo cachée dans un abattoir certifié biologique de Vigan (Gard), le sang de Brigitte Bardot n’a fait qu’un tour.

A lire aussiMaltraitance animale : nouvelle vidéo choc dans un abattoir du Gard

Dans une lettre envoyée mardi à Stéphane Le Foll, l’ancienne actrice reconvertie dans la lutte pour la protection des animaux a vertement critiqué ce dernier, qualifié au passage de "ministre des abattoirs abjects".

"C’est vous qui tuez la France et le monde rural !"

"Vous devriez avoir honte de votre inaction face aux scandales que nous dénonçons et contre lesquels vous ne faites rien", assène-t-elle en premier lieu avant d’ajouter au paragraphe suivant : "Par votre inaction, vous êtes complice, coupable, méprisable… C’est vous qui devriez être déchu de votre nationalité, vous qui tuez la France et le monde rural !"

Et Brigitte Bardot de rappeler au ministre de l’Agriculture que le 16 octobre dernier, elle lui avait solennellement demandé "la mise en place immédiate de caméras de surveillance sur chaque poste d’abattage", or aujourd’hui "il n’y en a toujours pas", dénonce-t-elle.

Publicité
"Vous n'avez pas le droit de vous taire, pas le droit d'être lâche et de mépriser toutes ces bêtes sur le dos desquelles vous vous bâfrez", conclut la présidente de la fondation qui porte son nom.

Vidéo sur le même thème : Maltraitance animale : nouvelle vidéo choc dans un abattoir du Gard

Publicité