En visite à Wallis-et-Futuna, François Hollande a été moqué par plusieurs médias pour avoir frappé des mains lors de la traditionnelle cérémonie du kava. En réalité, il n'a fait que respecter la coutume. 

 

 

En visite à Wallis-et-Futuna, le chef de l'Etat a assisté lundi à la cérémonie du kava, ce qui a été l'occasion d'une scène cocasse. Que s'est-il passé ? Plusieurs médias ont repris la vidéo filmée par la chaîne d'outre-mer 1ère, où l'on voit le président français frapper dans ses mains seul après avoir entendu son nom. "Lors d'une cérémonie à Wallis, le chef de l'Etat s'est auto-applaudi dès lors que son nom a été entendu. La foule, elle, est restée bien silencieuse", pouvait-on lire dansLe Figaro. "Quand tu te kiffes grave, donc tu t'applaudis. Seul", a écrit Le Petit Journal

En réalité, non, François Hollande ne s'est pas applaudi lui-même en guise d'autocongratulations. Il n'a fait que respecter la tradition du kava.

Un signe de reconnaissance

Le kava est une boisson traditionnelle à base de racine de poivrier. Le protocole veut que la personne invitée à boire cette boisson se manifeste en frappant trois fois dans ses mains. Loin d'être une plaisanterie, le geste de François Hollande était donc très sérieux, un signe de reconnaissance de la culture de ses hôtes. Dans la tradition, ce claquement de mains servirait pour la personne invitée à se démarquer de l'audience parfois très fourmilliante. 

Publicité
Cependant, certains observateurs ont tout de même jugé que le battement de mains de François Hollande était arrivé un peu trop tôt, comme le rapportele Lab. Pas d'inquiétude, la boisson est arrivée et le chef d'Etat a entamé la dégustation. Il a même bu la dernière coupe de kava, celle qui est traditionnellement réservée à l'invité d'honneur. 
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité