Selon le journal La Croix 24% des demandeurs de HLM refusent par la suite le logement qui leur est proposé. Explications.

Selon le journal La Croix, nombreux sont les demandeurs de logements sociaux qui finissent par refuser le logis HLM proposé par l’Etat. Ils seraient 24% des demandeurs de HLM à refuser le logement trouvé pour eux. Un phénomène qui peut surprendre quand on sait qu’aujourd’hui en France, plus d’un 1,7 millions de dossiers sont en suspens. Ces refus de HLM seraient très courant dans le département du Var, par exemple, mais très peu fréquent en région parisienne. Qui sont ces familles, en attente d’un logement bon marché, qui refusent pourtant la proposition qui leur est faite et pourquoi ?

Pourquoi ces refus ?La raison principale, selon le quotidien, serait le lieu où sont situés ces logements. Le quartier en général peut être considéré comme mal famé pour beaucoup, ainsi, ils refusent tout simplement d’y habiter, pour des raisons de sécurité. Autre argument souvent cité : dans un tiers des cas, la petitesse des logements proposés. En effet, une famille de 3 ou 4 enfants ne se voit pas vivre dans un appartement prévu pour 2 personnes. Dans 8% des cas, la famille refuse aussi le logement car il s’avère que le loyer de celui-ci reste trop élevé. Dernier cas de figure : celui des gens qui, finalement, trouvent un logement dans le secteur privé.

Publicité
Que fait le gouvernement ?Cécile Duflot, la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, a déclaré jeudi dernier travailler sur un projet de loi, appelé la loi Duflot 2. Elle veut rendre les logements sociaux plus accessibles, plus vite. En une phrase, elle veut mieux "faire connaître les processus d'attribution "et "informer" les demandeurs de "chaque étape du dossier." 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :