Vidéos à la une
SIMFEROPOL (Crimée) - 26 jan 2015 - C'est une perquisition filmée au plus près. Lundi, des hommes en blouson et cagoules pénètrent dans les locaux de la station ATR, une chaîne télé dédiée aux 300.000 Tatars de Crimée. Sans la moindre hésitation, ces policiers et membres des forces spéciales russes se postent devant sa directrice. " Je donne une interview, je serai libre un peu plus tard. Je donne une interiew, c'est mon droit " se défend Elzara Islyamova... La station est accusée de ne pas collaborer avec la justice. Une accusation récurrente depuis le rattachement de la Crimée en Russie en mars 2014. Mais pour ATR, la perquisition s'apparente davantage à une tentative d'intimidation. " Tant que nous serons en vie, nous utiliserons tous les moyens légaux pour nous battre et faire en sorte que les Tatares de Crimée gardent leur télévision ethnique " rétorque Liliya Budzhurova, directrice ajointe d'ATR. Lors du referendum pour le rattachement à la Russie, les Tatars qui représentent 12% de la population de Crimée avaient largement boycotté le vote.
Vidéos à la une
A Simferopol comme en Crimée mardi soir de nombreux quartiers ont été plongés dans le noir. Pour le deuxième jour consécutif les habitants ont été privés d'électricité. Malgré les...
Vidéos à la une
Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère de BFMTV, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur la reconnaissance de la Russie de l'indépendance de Crimée à l'issue du...
Vidéos à la une
Mathieu Coache, correspondant de BFMTV à Washington et Charles Urjewicz, professeur à l’Inalco, spécialiste de l’histoire contemporaine et du Caucase, répondent aux questions de Jean-Baptiste...
Vidéos à la une
Une centaine de manifestants pro-ukrainiens résidant en Crimée a manifesté vendredi. Parmi eux, beaucoup de Tatar: ce peuple de Crimée qui a déporté pendant la Seconde Guerre Mondiale par les...
Vidéos à la une
Le Parlement local de Crimée, dominé par des pro-russes a demandé jeudi le rattachement de cette péninsule ukrainienne à la Russie et a annoncé le tenue d'un référendum le 16 mars prochain...
Vidéos à la une
Un émissaire des Nations-Unis s'est rendu mercredi en Crimée pour constater la situation sur place. A peine arrivé il aurait été menacé par des miliciens pro-russes. Le diplomate a ainsi dû se...
Vidéos à la une
Beaucoup de Criméens voient la révolution comme une menace pour leur langue, le russe et leur héritage culturel. Ils voient avec bienveillance l’arrivée des soldats envoyés par Moscou. Ce...
Vidéos à la une
Des hommes armés ont contrôlé jeudi matin certains bâtiments officiels à Simferopol, chef-lieu de la Crimée. Porteurs d'"armes modernes", ils sont arrivés au cours de la nuit a indiqué le...
Publicité