Vidéos A la une
Le député écologiste Sergio Coronado a brièvement brandi vendredi depuis la tribune de l'Assemblée nationale le livre de l'ex-garde des Sceaux Christiane Taubira, "Murmures à la jeunesse", pour appuyer ses critiques de la mesure de déchéance de la nationalité. Le député EELV binational, a cité les positions passées de François Hollande, Manuel Valls et Ségolène Royal en 2010 quand Nicolas Sarkozy souhaitait étendre les crimes qui impliqueraient une déchéance de nationalité.
Vidéos A la une
Débat en présence de : - Sergio CORONADO, député écologiste des Français établis hors de France - Christophe LABBE, journaliste au Point - Jean Jacques URVOAS, député socialiste du Finistère, président de la commission des lois de l'Assemblée nationale
Vidéos A la une
Faut-il pénaliser les clients de prostituées ? C'est en tout cas la volonté du gouvernement qui, à travers une proposition de loi socialiste, souhaite légiférer sur le sujet. Le texte, adopté en première lecture à l'Assemblée prévoyait de punir par une contravention de 1 500 euros toute personne ayant recours à une prostituée. Il supprimait aussi le délit de racolage, instauré en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur. Mais le sénat a retiré ces deux principales mesures, le vidant le texte de sa substance. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait dénoncé " une régression des droits des femmes " et s'était élevée contre le rétablissement du délit de racolage, " qui fait des femmes et hommes maintenus sous la coupe des réseaux internationaux de traite des êtres humains des coupables, au lieu de les reconnaître comme des victimes ", et contre la suppression de la pénalisation des clients, " un outil majeur pour faire reculer la demande ". A partir de demain dans l'hémicycle, les députés devraient rétablir le texte d'origine puis l'adopter. Les hommes et les femmes politiques sont très divisés sur le sujet et le clivage se situe souvent au sein même des partis. A gauche, les Verts s'opposent fermement au texte de leurs alliés socialistes. Ils dénoncent une loi moralisatrice et craignent que les prostituées travaillent dans la clandestinité, loin des associations qui les aident au quotidien. A droite, Guy Geoffroy, co-auteur en 2011 d'un rapport sur la prostitution, soutient la loi PS. Mais ses collègues du groupe Les Républicains sont au mieux indifférents, au pire hostiles : " le sujet est dérangeant car les vieux schémas, comme l'idée que la prostitution restera le plus vieux métier du monde ou qu'elle est nécessaire, sont encore présents ", déplore le député. L'issue de cette proposition de loi ne fait guère de doute : son contenu initial devrait être adopté. Mais elle révèle un véritable clivage dans la société entre ceux qui souhaite abolir la prostitution et ceux qui estiment qu'il vaut mieux l'encadrer. Faut-il pénaliser les clients de prostituées ? Est-il possible d'abolir la prostitution ? Existe-t-il un risque à vouloir criminaliser la prostitution ? Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde. Invités : Sergio Coronado, député écologiste des Français de l'étranger Janine Mossuz-Lavau, directrice de recherche au Cevipof et auteure de La prostitution, Editions Dalloz, février 2015 Lorraine Questiaux, chargée des affaires juridiques au mouvement du Nid Charles de Courson, député UDI de la Marne Question JDD : Faut-il sanctionner les clients de prostituées ? Votez sur LeJDD.fr.
Vidéos A la une
Aujourd'hui les députés examinent dans l'hémicycle, la proposition de loi du groupe socialiste sur la famille, relative à " l'autorité parentale et à l'intérêt de l'enfant ". En commission, l'amendement écologiste étendant aux enfants nés dans un couple d'homosexuelles mariées la même présomption de parenté que pour un enfant de couple hétérosexuel, avait été rejeté. De même, la Secrétaire d'État chargée de la famille Laurence Rossignol, avait reçu le 28 avril dernier les représentants de la " Manif pour tous ", leur assurant que le gouvernement ne soutiendrait pas d'initiative en faveur de la PMA. La présidente du mouvement, Ludovine de la Rochère, s'était dite " satisfaite " à l'issue de cette rencontre. La semaine dernière, la ministre a été chahutée par quelques militants pro-PMA et des défenseurs des travailleurs du sexe, ces derniers ayant jeté à son encontre des paillettes et du faux sperme. Une réponse probable, aux retours en arrière du gouvernement notamment en matière de procréation médicale assistée. La proposition de loi examinée aujourd'hui vise notamment à reconnaître le rôle des beaux-parents dans l'éducation des enfants et favorise le recours à la médiation familiale. Laurence Rossignol a souhaité préciser qu'il ne s'agissait pas d'un texte sur la filiation. Une manière de cacher un manque d'ambition ? De ne pas botter en touche alors qu'en 2012, François Hollande s'était déclaré favorable à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes homosexuelles ? La " Manif pour tous " a-t-elle gagné ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.
Vidéos A la une
"Je l'avais dit pendant le débat ouvrant le mariage au couple de même sexe, la stratégie qui consiste à ouvrir les portes de nos mairies aux couples de même sexe tout en fermant la porte au débat sur la manière dont ces couples font des enfants et la reconnaissance de la filiation me parait à la fois hypocrite et périlleux", a lancé l'écologiste Sergio Coronado lundi.
Vidéos A la une
Retour sur la remise à plat de l'écotaxe, avec Sergio Coronado, député EELV de la 2ème circonscription des Français de l’étranger et Juliette Méadel, secrétaire nationale du PS à...
Vidéos A la une
À la suite de la séance continue, à 16h30, Thomas Soulié animera un débat sur la Centrafrique en présence de : -  Philippe Folliot, député UDI -  Jean-Pierre Bat, chercheur à l’institut...
Vidéos A la une
Émission quotidienne présentée par Frédéric Haziza Ils débattent, ils légifèrent, ils font entendre leurs voix dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale… Au-delà de leurs...
Vidéos A la une
Récemment, deux manifestations se sont succédé, brassant plus ou moins les mêmes idées et les mêmes profils, mais non, parait-il, elles n’ont rien à voir d’après leurs organisateurs...
Vidéos A la une
LCP bouleverse sa grille des programmes de la mi-journée pour une grande session d’actualité parlementaire quotidienne. -  Le JT  : Retrouvez l’intégralité des temps forts de l’Assemblée nationale, passés au crible par les journalistes et éditorialistes de LCP afin de vous donner toutes les clefs...
Vidéos A la une
LCP bouleverse sa grille des programmes de la mi-journée pour une grande session d’actualité parlementaire quotidienne. -  Le JT : Retrouvez l’intégralité des temps forts de l’Assemblée nationale, passés au crible par les journalistes et éditorialistes de LCP afin de vous donner toutes les clefs...
Publicité