Vidéos A la une
Notre invité du jour, le magistrat Serge Portelli, a donné son point de vue à propos de la loi sur le renseignement et le système d'écoutes téléphoniques qu'elle comprend. Pour lui, le problème est que ces dernières soient généralisées et non ciblées. Même si notre invité est d'accord avec le principe de créer des lois qui visent à contrer le terrorisme, il veut néanmoins que celles-ci s'inscrivent dans le respect de la démocratie et des libertés. Olivier Truchot lui rappelle alors que l'un des frères Kouachi était sur écoute avant les attentats de Charlie Hebdo et qu'une telle loi aurait pu permettre de prolonger cette opération de surveillance et ainsi d'éviter le drame du 11 Janvier.
Vidéos A la une
Le 2 juillet, une édition spéciale sur la contre-offensive de Nicolas Sarkozy au lendemain de sa mise examen a été décryptée par Nathalie Levy et ses invités: Ruth Elkrief, éditorialiste politique de BFMTV, Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV, Éric Brunet, essayiste, Serge Portelli , juge vice-président du tribunal de grande instance de Paris et membre du syndicat de la magistrature, Damien Fleurot, en duplex depuis le XVIème arrondissement de Paris et Thierry Saussez, ex-conseiller en communication de Nicolas Sarkozy.
Vidéos A la une
Le projet de loi sur la prévention de la récidive et l'individualisation des peines porté par la Ministre de la Justice, Christiane Taubira est débattu à l'Assemblée nationale à partir de mardi. Inspiré des conclusions de la conférence de consensus organisée par le Gouvernement en février 2013, il a pour objectif d'améliorer l'efficacité des peines. Il crée une nouvelle peine : la contrainte pénale qui se déroule en milieu ouvert, hors prison. Pour le gouvernement, c'est une manière de personnaliser la prise en charge des délinquants, et donc de combattre la récidive. Elle s'appliquera aux personnes majeures pour les délits les moins graves, pour lesquels la peine maximale encourue est inférieure ou égale à cinq ans d'emprisonnement, ce qui représente 80% des condamnations. Cette peine peut, par exemple, prendre la forme d'un travail d'intérêt général, d'une obligation de soins et de toute une série d'obligations imposées par le juge de l'application des peines. La réforme prévoit également la suppression des peines planchers. Autre point important : la lutte contre la surpopulation carcérale qui a atteint un nouveau record le mois dernier avec 68.859 détenus pour 57.680 places. Cette loi est-elle laxiste, comme l'accuse ses détracteurs ? La contrainte pénale permettra-t-elle de désengorger les prisons ? Le suivi pour les personnes sous contrainte pénale sera-t-il plus performant ? Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.
Vidéos A la une
Invité : Serge Portelli, auteur de La vie après la peine (ed : Grasset) Reportage : le salon du livre 2014 Chronique d’Aurélie Marcireau : Tina, Simon, Rachid et la politique la vraie !...
Publicité