Vidéos à la une
Invitée d'Arlette Chabot ce vendredi sur LCI, l'ancienne ministre des sports Roselyne Bachelot s'est exprimée sur les élections de la FIFA qui ont lieu ce vendredi. "J'avoue un profond scepticisme sur ces élections" a-t-elle déclaré. Selon elle, le cheikh Salman et Gianni Infantino "ont été partie prenante" de la gestion de Sepp Blatter, entâchée de soupçons de corruption.
Vidéos à la une
A deux jours de l'élection du nouveau président de la FIFA, les sanctions de Michel Platini et de Joseph Blatter ont seulement été réduites de 8 à 6 ans par la commission de recours. Les deux hommes, dont les premières sanctions en premières instances ont été confirmées, vont faire appel devant le TAS.
Vidéos à la une
Des attentats de Charlie Hebdo aux attaques du 13 novembre, de la crise migratoire en Europe à la visite du pape François aux États-Unis, du scandale financier à la Fifa au triomphe des All Blacks lors du mondial de rugby... Découvrez en images, les temps forts de cette année 2015.
Vidéos Insolite
François Morinière, directeur général d'Oeneo, est revenu sur le verdict de l'affaire du paiement déloyal de 2 millions de francs suisses de Sepp Blatter à Michel Platini en 2011. Ce lundi 21 décembre 2015, les deux dirigeants les plus importants et puissants de la planète foot ont été suspendus huit ans de toute activité liée au football par la Commission d'Éthique de la Fifa. Michel Platini, président de l'UEFA depuis 2007, peut-il renverser la situation ? - 18h l'heure H, du mardi 22 décembre 2015, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Sepp Blatter et Michel Platini pourront-ils jamais revenir aux affaires dans le monde du football ? C'est la question qui se pose ce lundi, après la décision de la commission d'éthique de la Fifa. Les 2 hommes sont suspendus pendant 8 ans de toute activité liée au ballon rond. En cause : un paiement d'1,8 million d'euros effectué par Blatter à Platini en 2011 pour un travail de conseiller achevé en 2002 sans contrat écrit. L'un et l'autre ont l'intention de faire appel de ce jugement. 'Dire qu'il s'agit d'un pot-de-vin, c'est totalement faux, a réagi Sepp Blatter. Je suis sûr qu'à l'échelon supérieur, que ce soit la chambre des recours de la Fifa, voire le Tribunal arbitral du sport, cela sera prouvé. Jamais de ma vie, jamais de ma vie, je n'ai offert de l'argent pour obtenir quelque chose'. Platini pris dans la tourmente Pour Michel Platini, le coup est rude car il risque de devoir faire une croix sur ses ambitions. L'actuel patron du football au niveau européen aspirait à diriger le football au niveau mondial. L'intéressé a réagi dans n communiqué transmis à l'AFP. 'Cette décision ne me surprend pas: la procédure de la commission d'éthique de la Fifa engagée à mon encontre est une véritable mascarade. Elle est mise en scène pour me salir par des instances que je connais bien et auxquelles je dénie aujourd'hui toute légitimité et crédibilité.' Michel Platini Pour des questions de procédures, l'ancine meneur des Bleus ne pourra pas faire appel avant la première quinzaine de janvier. Pas sûr que son dossier puisse être étudié avant le 26 janvier, c'est la date limite du dépôt des candidatures pour la présidence de la Fifa, l'élection étant prévue le 26 février. Le monde du foot partagé La décision de la commission d'éthique de la Fifa a été accueillie différemment selon les pays (voir ici) Angleterre 'Blatter a présidé une organisation corrompue, cela ne fait aucun doute. Pour Platini, les choses sont différentes. Il a fait ses preuves dans le monde du football. Il était jusque-là en position de force dirigeant une institution, l'UEFA qui, à ma connaissance, n'est pas minée par la corruption. Mais là, il est pris dans la tourmente.' David Bernstein, ancien dirigeant de la Fédération anglaise de football Espagne Le président de la LFP espagnole veut une sanction à vie contre Platini: Javier Tebas est passé à l'attaque. L... https://t.co/TzZFxRiVsG- Toute l'actu Sport (@toutelactusport) 21 Décembre 2015 Suède Lennart Johansson à propos de la suspension de Michel Platini et de Sepp Blatter : "Une... https://t.co/HOkmL1nx90 pic.twitter.com/sSiTzSawTL- L'ÉQUIPE (@lequipe) 21 Décembre 2015 Pour aller plus loin
Vidéos à la une
Le couperet est tombé pour Joseph Blatter, président de la Fifa depuis 1998, et Michel Platini, président de l'UEFA depuis 2007. Les deux hommes ont été suspendus huit ans de toute activité liée au football. Blatter a accusé le coup devant la presse tandis que Platini a dénoncé une "mascarade". Le Français, qui entend se défendre jusqu'au bout, ne devrait pas pouvoir briguer le poste de prochain président de la Fifa.
Vidéos à la une
ZURICH - 21 déc 2015 - Le président démissionnaire de la FIFA Sepp Blatter s'est décrit lundi comme un punching-ball, après sa suspension pour huit ans de toute activité dans le football. Celui qui a été l'homme fort du football mondial ces 20 dernières années a tenu une conférence de presse juste après l'annonce de la chambre de la commission d'éthique qui lui a signifié sa sanction. Soupçonné dans de nombreuses affaires de corruption au sein de la FIFA, Sepp Blatter a finalement chuté à cause d'un versement controversé de 2 millions de francs suisses en 2011 à Michel Platini, sans contrat écrit, pour un travail de conseiller achevé en 2002. Michel Platini a reçu la même sanction que Sepp Blatter. Les deux hommes étaient déjà suspendus provisoirement jusqu'au 5 janvier, en attendant le jugement sur le fond. Le président démissionnaire de la FIFA Sepp Blatter a Le Valaisan n'a pas réussi à convaincre la chambre de la commission d'éthique que ce paiement avait un base légale. Sepp Blatter, poussé à la démission par le scandale qui a éclaté au printemps, était venu plaider son innocence jeudi devant la commission.
Vidéos à la une
Lors de sa conférence de presse à Zurich, en Suisse, ce lundi, Sepp Blatter a déclaré que sa suspension avait provoqué "un nouveau tsunami" à la FIFA, mais aussi chez ses proches. "Nous avons été condamnés avant que justice ne soit rendue" s'est-il indigné.
Vidéos à la une
Le président démissionnaire de la FIFA Sepp Blatter a tenu une conférence de presse à Zurich, en Suisse, pour s'expliquer sur sa suspension de huit ans de l'instance mondiale. Le Suisse a indiqué qu'il allait se retourner "vers le comité d'appel, puis vers le TAS" mais aussi vers la justice suisse.
Vidéos à la une
Après l'annonce de sa suspension pour une durée de huit ans par le comité d'éthique de la FIFA ce lundi, le président sortant de l'institution mondiale Sepp Blatter a réagi en conférence de presse à Zurich. Il regrette de "servir de punching-ball, pour le football, pour la FIFA, et aussi pour moi".
Vidéos à la une
La décision est tombée. Le comité d'éthique de la FIFA a décidé de suspendre Michel Platini et Sepp Blatter pour les huit prochaines années. Ils ne pourront exercer aucune activité liée au football durant cette période.
Vidéos Insolite
Gianni Infantino, le secrétaire général de l'UEFA et candidat à la présidence de la FIFA, veut redonner de la "crédibilité" à l'organisation. "Nous devons jouer la carte de la transparence", a-t-il indiqué.
Vidéos à la une
Michel Platini, le président de l'UEFA a annoncé qu'il boycotterait son audition prévue vendredi, à Zurich, devant la Fifa. L'ancien joueur, suspendu jusqu'au 5 janvier dans l'affaire du paiement controversé de 1,8 millions euros, dénonce une procédure politique et visant uniquement à l'empêcher de se présenter à la présidence de la Fifa.
Vidéos à la une
La commission électorale de la FIFA a validé ce jeudi les candidatures du prince Ali de Jordanie, celle du Cheikh Salman, membre de la famille royale du Bahrein et patron du football asiatique, et celle également de l'Italo-Suisse Gianni Infantino, le secrétaire général de l'UEFA depuis 2009, Tokyo Sexwale est aussi en lice. C'est un homme d'affaires sud-africain, ancien prisonnier politique et militant anti-Apartheid. Dernier candidat, le Français Jérôme Champagne, consultant international sur le football et ex-membre haut placé à la FIFA. La commission a en revanche rejeté la candidature du président de la Fédération de football du Liberia, Musa Hassan Bility, 'au vu du rapport d'intégrité le concernant'. Quant à Michel Platini, actuellement suspendu de la présidence de l'UEFA en raison des doutes pesant sur un versement de 1,8 million d'euros reçu en 2011 de la part de Joseph Blatter pour une mission effectuée entre 1999 et 2002, sa candidature sera étudiée à la fin de sa suspension en janvier. L'ex-numéro 10 vedette 's'étonne de la surprenante lenteur de la FIFA à examiner son appel'. L'élection aura le 26 février prochain à Zurich lors d'un congrès extraordinaire de la FIFA. #Fifa: cinq candidats admis pour l'élection, la candidature de Platini examinée plus tard https://t.co/Q7MdPmkV1R #AFP- Agence France-Presse (@afpfr) 12 Novembre 2015 Platini dénonce la "surprenante lenteur" de la FIFA à étudier son appel https://t.co/09KzeRSmcM pic.twitter.com/jhAhBfFE9k- L'ÉQUIPE (@lequipe) 12 Novembre 2015
Vidéos à la une
Joseph Blatter, hospitalisé depuis plusieurs jours, se trouve toujours à l'hôpital. Son porte-parole, Klaus Stöhlker, a expliqué que les ennuis de santé du président démissionnaire étaient dus "au stress" qu'il subit depuis plusieurs semaines.
Vidéos à la une
Samedi, Sepp Blatter sera envoyé au bûcher à Edenbridge dans le sud de Londres. D'ordinaire les Anglais brûlent lors de "la nuit du Bonfire" une représentation du catholique Guy Fawkes, un conspirateur qui avait essayé en 1605 de faire exploser le Parlement. Mais depuis quelques années, des célébrités sont les nouvelles "victimes".
Vidéos à la une
La commission d'éthique de la FIFA a suspendu pour 90 jours son président démissionnaire, Sepp Blatter, ainsi que le président de l'UEFA, Michel Platini. Les deux hommes sont sanctionnés après les scandales qui ont éclaté autour de la gestion de l'organisation. Par ailleurs, l'ex vice-président de la FIFA Chung Mong-joon a été suspendu pour six ans de toute activité lié au football, tandis que Jérôme Valke, l'ex secrétaire général a été suspendu pour 90 jours.
Vidéos à la une
Pressée par la justice américaine, mais aussi par ses sponsors et par le monde du sport, la Fifa s'est décidé à agir et à faire le ménage en son sein. La Fifa n'a donc plus de président et personne ne peut dire qui sera élu à la tête de l'instance le 25 février prochain.
Vidéos à la une
Sepp Blatter était entendu ce mercredi par la Commission d'éthique de la FIFA pour un versement présumé d'environ deux millions d'euros à Michel Platini. La Fédération aurait décidé de le suspendre pendant trois mois. Un président dont les mandats successifs resteront marqués par plusieurs scandales et par un réveil tardif de la justice. Les derniers événements pourraient voir son départ accéléré.
Vidéos à la une
Nouveau coup dur pour le président de la FIFA Sepp Blatter qui voit ses sponsors historiques Coca-Cola ou encore Budweiser le lâcher et demander sa démission afin de réformer l'instance mondiale. Le Suisse ne compte néanmoins pas démissionner et entend bien aller au bout de son contrat, en février prochain.
Vidéos à la une
Sepp Blatter, le président de la Fédération internationale de football (Fifa) au coeur d'un vaste scandale de corruption, a vu deux sponsors, dont Coca-Cola, réclamer sa démission "immédiate". L'avocat du Suisse a répondu en expliquant que cela n'arrivera pas.
Vidéos à la une
Un nouveau séisme ébranle la Fifa. La justice Suisse a ouvert une procédure pénale contre Sepp Blatter, qui a vu son siège perquisitionné. Le Suisse est soupçonné d'abus de confiance et de biens sociaux. Michel Platini, suspecté d'avoir reçu des pots-de-vin de sa part, a pour sa part été entendu.
Vidéos à la une
Il s'en était sorti jusqu'à présent, mais cette fois, c'est lui, directement, qui est mis en cause. Sepp Blatter, le président de la FIFA, est l'objet depuis ce vendredi d'une procédure pénale par les autorités suisses. Il est accusé de 'soupçon de gestion déloyale' et 'abus de confiance'. Un versement suspicieux de deux millions d'euros de francs suisses à Michel Platini, qui devrait probablement le remplacer à la tête de la FIFA, est cité par le procureur suisse. C'est donc la première fois que le dirigeant de l'instance dirigeante du foot mondial, instance dont on découvre peu à peu le fonctionnement occulte, est mis en cause. Sepp Blatter et Michel Platini ont donc tous eux été entendus par les enquêteurs suisses ce vendredi.
Vidéos à la une
Les ennuis continuent pour Sepp Blatter. Le président de la FIFA est soupçonné de ' gestion déloyale ' et ' abus de confiance. ' Une procédure pénale a été ouverte par le Procureur général de Suisse. Blatter est également soupçonné d'avoir effectué un ' paiement déloyal ' de 2 millions de francs suisses (1, 83 million d'euros) en février 2011 en faveur de Michel Platini, président de l'UEFA et candidat à la présidence de la FIFA. Le bureau de Sepp Blatter a été perquisitionnée et des documents ont été saisis. Le Suisse a été entendu par des enquêteurs ' en qualité de prévenu. ' De son côté, Michel Platini a été auditionné en tant que ' personne appelée à donner des renseignements ', peut-on lire dans le communiqué de la justice suisse. La conférence de presse de la FIFA, prévue ce vendredi, a, elle, été annulée sans qu'aucune explication ne soit donnée. Les conditions d'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 devaient y être évoquées. On connait d'ailleurs les dates de la Coupe du monde 2022 qui aura lieu au Qatar. Celle-ci se déroulera du 21 novembre au 18 décembre, jour de la fête nationale du Qatar. Ce sera l'édition la plus courte depuis le Mondial 98.
Vidéos à la une
Un nouveau séisme ébranle la Fifa. Une procédure pénale a été ouverte ce vendredi contre son président, Sepp Blatter, qui a vu son siège perquisitionné. Le Suisse est soupçonné de "gestion déloyale" et d'"abus de confiance".
Vidéos à la une
Retrouvez les titres du 20 heures du vendredi 25 septembre 2015
Vidéos à la une
Une procédure pénale suisse vise le président démissionnaire de la Fifa, Sepp Blatter. Il est soupçonné d'un paiement déloyal de 2 millions de francs suisses en faveur de Michel Platini, à ce jour favori à sa succession à la tête de la Fifa. Le bureau de Sepp Blatter a été perquisitionné, les 2 hommes ont été auditionnés.
Vidéos à la une
Sepp Blatter, président démissionnaire de la FIFA, a quitté ce lundi le Comité International Olympique (CIO), dont il était membre depuis 1999.
Vidéos à la une
Après le retrait annoncé de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, le Français Michel Platini a officiellement annoncé sa candidature pour la présidence de la fédération internationale. S'il est considéré comme le favori par les bookmakers et compte de nombreux partisans, il est également l'objet de critiques.
Vidéos à la une
Stupeur à Zurich lors d'une conférence de presse de la FIFA. Un comédien a aspergé le président de la fédération Sepp Blatter de faux billets ce lundi après-midi. Une référence au scandale de corruption qui éclabousse l'instance du football depuis deux mois. Son successeur à la tête de la Fifa sera connu le 26 février prochain. Parmi les successeurs potentiels : Michel Platini. L'ancien numéro 10 des bleus se donne 15 jours pour décider s'il est ou non candidat.

Pages

Publicité