Vidéos A la une
'Nous avons remporté la victoire aujourd'hui' : pour les associations de victimes, c'est la joie et le soulagement. Au palais de justice de Dakar, c'est l'heure des embrassades et des félicitations, la satisfaction se lit sur les visages. #Habré condamné, une victoire posthume pour Rose Lokossim et toutes les victimes, par MadameKAM https://t.co/7UDO3KKaw5- Jeune Afrique (jeune_afrique) 30 mai 2016 Scenes de joie parmi les victimes des crimes de #Habré qui ont attendu plus de 20ans ppur ce verdict pic.twitter.com/7yOkF29DgP- Delphine Carlens (@D_Carlens) 30 mai 2016 Procès #Habré: l'ex-président tchadien condamné à la prison à vie https://t.co/pVmNFywix2 pic.twitter.com/siYbVpAY50- lalibre.be (@lalibrebe) 30 mai 2016 Condamnation de #Habré : l'ONU salue 1 verdict historique. Radio_ONU - https://t.co/gBMEr5LQmI #Tchad #Sénégal pic.twitter.com/ND8KyknG2p- UN Geneva (UNGeneva) 30 mai 2016 'Hissène Habré lui-même ne s'imaginait pas qu'un jour il serait devant un tribunal' explique Clément Abaïfouta, président de l'Association des victimes des crimes du régime de Hissène Habré (AVCRHH); nous nous sommes battus et nous sommes arrivés au summum de notre sacrifice.' 'Moi c'est la condamnation d'Hissène Habré qui m'intéresse' souligne Fatime Thiangdoum, une victime, 'ce n'est pas l'indemnisation, cela viendra après.' Les partisans de l'ancien président, indignés parlent de 'crime contre l'Afrique'. Hissène Habré accuse lui la Françafrique. Son avocat Ibrahim Diawara, s'attendait à un autre verdict : 'Nous sommes très déçus, parce qu'avec tout ce qui a été fait, le déroulement du procès, la manière dont nous avons rapporté la preuve de l'innocence du président Habré en face d'une accusation défaillante,nous nous attendions à un verdict d'acquittement.' Pour Assane Dioua Ndiaye, avocat de victimes, 'C'est un exemple très fort qui est lancé aujourd'hui à tous les tenants du pouvoir en Afrique où à tous ceux qui aspirent à un pouvoir, aujourd'hui on ne peut plus commettre de violations massives de droits humains en toute impunité et dormir tranquille.' VICTOIRE POUR LES VICTIMES! Le dictateur #Habré condamné à perpétuité pour ses crimes! https://t.co/c2JRqAz7fd pic.twitter.com/Lw4hT0J23y- FIDH (@fidh_fr) 30 mai 2016 Procès #Habré: un exemple à suivre?' Débat RFI avec ClemenceBectare FIDH & Mamadou Konaté ex-avocat d'Habré- Le débat du jour (debatRFI) 30 mai 2016 Hissène Habré, récit d'une traque de vingt-cinq ans http://t.co/XtL8tND9Ub pic.twitter.com/JfR9pYIIY0- Le Monde (@lemondefr) 20 juillet 2015 avec AFP
Vidéos A la une
La foule met un peu de temps avant de réaliser et applaudir. Le Tribunal spécial africain vient de rendre son verdict. Hissène Habré, l'ancien président tchadien, est reconnu coupable de crimes contre l'humanité, crimes de guerre, viol, esclavage et enlèvements. Il passera le restant de ses jours en prison. Il a quinze jours, cependant pour faire appel. Hissène Habré a dirigé le Tchad entre 1982 et 1990 avant d'être renversé par l'un de ses anciens collaborateurs, l'actuel président Idriss Déby, et de se réfugier au Sénégal. Arrêté en 2013, Habré n'a jamais reconnu la légitimité de la juridiction sénégalaise. C'est de force qu'il a comparu à son procès et ses avocats ont refusé eux aussi de participer aux audiences. #Senegal " Vive l'Afrique, à bas la Françafrique ", les derniers mots de #Habréhttps://t.co/x43YQdhmVv pic.twitter.com/GaTw7f4BYd- malcom (@TyhbMalcom) May 30, 2016 La répression politique de son régime, à base de détentions arbitraires et et de torture, aurait fait 40.000 morts. C'est la première fois qu'un ancien chef d'Etat africain est jugé sur son continent et pas par la Cour Pénale Internationale, ainsi pour l'ONG Human Rights Watch, 'ce procès est un précédent extraordinaire qui montre que des tribunaux africains peuvent juger des crimes commis en Afrique'.
Vidéos A la une
Le Tribunal spécial africain a enfin rendu son verdict. Hissène Habré, l'ancien président tchadien, a été reconnu coupable de crimes contre l'humanité, crimes de guerre, viol, esclavage et enlèvements. Il passera le restant de ses jours en prison. Hissène Habré a dirigé le Tchad entre 1982 et 1990 avant d'être renversé par l'un de ses anciens collaborateurs, l'actuel président Idriss Déby, et de se réfugier au Sénégal. La répression politique de son régime, à base de détentions arbitraires et et de torture, aurait fait 40.000 morts. Hissène Habré dispose de quinze jours pour faire appel de la décision. Pour l'ONG Human Rights Watch, 'ce procès est un précédent extraordinaire qui montre que des tribunaux africains peuvent juger des crimes commis en Afrique'.
Vidéos A la une
Booster l'économie verte ou autrement dit, faire de l'agriculture, LE moteur de la croissance, c'est le pari du Sénégal. Objectif : atteindre l'autosuffisance alimentaire, mais aussi doper les exportations. Quelles sont les opportunités ? Pourquoi ces investissements sont-ils rentables ? Et comment évolue le climat des affaires ? C'est ce que nous découvrons dans cette édition aux côtés de notre reporter Serge Rombi. 'Ici, au Sénégal, on a coutume de dire que lorsque l'agriculture va, tout va ! nous indique Serge Rombi. Ces deux dernières années, poursuit-il, le pays affichait tout simplement des volumes de production record, il faut dire que l'agriculture, la première ressource naturelle au Sénégal, ne cesse de se moderniser.' Pour bien comprendre, nous nous rendons le long du fleuve Sénégal où l'on cultive deux tiers du riz produit dans le pays. C'est dans cette zone qu'une entreprise, la Compagnie agricole de Saint-Louis a investi l'équivalent de 55 millions d'euros dans une usine de riz high tech. Répondre à la demande sénégalaise en riz La mission de son directeur d'exploitation, Bruno Redon : faire en sorte que d'ici à trois ans, son installation produise 100.000 tonnes de riz par an. Ce sera l'une des plus grandes usines de l'Afrique de l'Ouest. 'Nous avons tous les éléments réunis, souligne-t-il : les sols, la proximité du fleuve Sénégal - ce qui nous permet une irrigation et ce qui est très important - et un climat qui nous permet de faire deux récoltes par an et des rendements moyens de six tonnes par hectare. Ce qui est plutôt un très bon standard,' insiste-t-il. Bruno Redon est en train de faire construire de nouveaux casiers à riz et achemine l'eau aux producteurs locaux pour qu'ils approvisionnent la future usine. #Afrique #Senegal | AUTOSUFFISANCE EN RIZ : la Compagnie Agricole de Saint-Louis... | #Ndar https://t.co/1Hsfqzf7I9 pic.twitter.com/omFaxgDvcP- Ndarinfo.com (@ndarinfonews) 12 novembre 2015 'On va proposer au producteur, des contrats de production qui le liera, lui, notre société et une banque, explique François Grandry, directeur des opérations de la société. Si aujourd'hui, ce producteur fait une récolte par an, ajoute-t-il, en lui achetant sa production, on va permettre à la banque de débloquer le crédit pour qu'il puisse faire deux récoltes par an.' Ici, la production est et restera uniquement destinée au marché local. Le riz constitue en effet, la base de l'alimentation au Sénégal et la demande de produits de qualité explose. 'Le Sénégal importe 1,15 million de tonnes riz par an alors qu'il n'en produit que 350.000 : l'écart est énorme !' lance François Grandry. Les tomates cerises, un produit d'export à succès C'est dans cette même région sablonneuse, qu'en 2003, le numéro 1 de l'horticulture sénégalaise a fait le pari un peu fou de faire pousser du maïs et des tomates cerises. La société Grands Domaines du Sénégal a mis 25 millions d'euros sur la table et installé des serres géantes. Aujourd'hui, la production est de 14.000 tonnes de légumes par an. A la différence de la rizerie, cette exploitation travaille à 95% pour l'export. Ces tomates sont vendues jusqu'en Russie. A ce titre, elle bénéficie d'ailleurs, d'un statut spécifique d'entreprise franche d'exportation. 'Les droits de douane et certains droits fiscaux sont suspendus, on ne les paie pas de manière à ce que nos prix de revient puissent être compétitifs et qu'on puisse exporter et être en compétition sur le marché européen avec d'autres sociétés, c'est aussi simple que cela,' indique Abdou Sambe, directeur des ressources humaines au sein de l'entreprise. Ce qui n'empêche pas évidemment cette société d'être devenue l'un des premiers employeurs de la région. Cela représente un effectif de '2500 travailleurs sans compter l'effet d'entraînement de toute l'économie locale, le transport qu'on développe, la restauration, l'habitat social et beaucoup d'autres choses qui font qu'on a boosté l'économie de la région,' précise Adbou Sambe. 'Un vrai levier pour la relance de l'économie' Par ricochet, la bonne santé de cette usine a aussi considérablement augmenté l'activité sur le port de Dakar. Cet effet d'entraînement, c'est d'ailleurs une tendance générale. 'Cela se traduit par une bonne transmission dans beaucoup d'autres activités comme le commerce, le transport, l'industrie avec le dévelopement de l'agrobusiness, etc. et tout ceci fait que ce secteur est stratégique et constitue un vrai levier pour la relance de l'économie sénégalaise,' estime Pierre Ndiaye, directeur général de la planification et des politiques économiques du Sénégal. Retrouvez plus de détails sur l'APIX : https://t.co/mrnETwAACL #DoingBusinessSenegal pic.twitter.com/YMIs1ZURDG- Présidence Sénégal (@PR_Senegal) 10 mai 2016 Depuis plusieurs années, le pays travaille à l'amélioration de son attractivité et du climat des affaires. L'accent a par exemple, été mis sur une meilleure gestion des conflits commerciaux et le dévelopement de partenariats publics privés. Les coûts administratifs ont aussi été réduits et de nombreuses procédures simplifiées. 'En plus de pouvoir créer votre entreprise en moins de six heures au Sénégal, les frais administratifs ont été réduits de deux tiers,' déclare Mountaga Sy, PDG de l'agence gouvernementale APIX. Des mesures incitatives D'autres mesures plus spécifiques ont été mises en place. 'Les délais de raccordement des entrepôts ont été réduits de plus de la moitié, notamment dans le domaine de l'assainissement où nous sommes passés de 90 jours à moins de 40 jours,' ajoute Mountaga Sy. Le gouvernement sénégalais veut aussi faciliter le crédit ou l'accès au foncier. L'enjeu pour le Sénégal, c'est donc l'émergence en la faisant reposer en partie, sur le développement de l'économie verte. 'Quand on parle d'émergence, on émerge d'abord par les ressources humaines : les hommes et les femmes qui travaillent, qui gagnent des revenus et qui réinvestissent pour améliorer leur qualité de vie, souligne Adbou Sambe des Grands Domaines du Sénégal. Donc, tout cela fait que c'est intéressant de s'implanter au Sénégal, de faire de l'agriculture, de gagner de l'argent, mais aussi d'aider les populations à élever leur niveau de vie.' Et le message est semble-t-il bien passé : en 2015, les investissements directs étrangers ont bondi de 17% au Sénégal. Filming focus #Senegal #greeneconomy euronewsbiz euronews pic.twitter.com/OBf6CCe1iR- Serge Rombi (@SergeRombi) 3 mai 2016
Vidéos A la une
Dernier acte de la polémique qui entoure l'annulation du concert de Black M à Verdun. Invité de LCI, le maire de Béziers, Robert Ménard remet en question l'existence du grand-père tirailleur sénégalais du rappeur. "Un historien est allé à Vincennes où il y a les archives, et n'a trouvé personne du nom d'Alpha Mamadou Diallo".
Vidéos A la une
Le président sénégalais Macky Sall répond à Anne-Cécile Bras et Christophe Boisbouvier sur les enjeux climatique au Sénégal : Muraille verte, centrales à ...
Vidéos A la une
Après le décès de son mari, Michel Berger, en 1992, et de sa fille cinq ans plus tard, France Gall part vivre au Sénégal. Un pays qu'elle a découvert en 1985 grâce à son ami Daniel Balavoine, et où elle tente de renouer avec le bonheur. "Je me suis sentie bien là-bas, et petit à petit, j'ai eu des amis, j'ai acheté un cabanon...", raconte-t-elle.
Vidéos A la une
Dimanche 6 septembre, au large du Sénégal, un avion d'assistance médicale s'est crashé. Sept personnes sont portées disparues dont une Française.
Vidéos A la une
Au Tchad, l'association des victimes des crimes du régime d'Hissène Habré obtient ce qu'elle désirait depuis si longtemps. 25 ans après leur libération, 15 ans après leur première plainte, le procès a enfin lieu. Clément Abaifouta en est le président. Il a passé 4 ans dans les prisons du régime. 'Ce serait une première qu'un chef d'Etat africain soit jugé pour les atrocités qu'il a commises sous son règne. Mais il faut que cela serve de leçon, sinon à quoi servirait toute cette longue marche de 25 ans, ce serait un coup de sabres dans l'eau.' Clément comme Ginette Ngarbaye, la secrétaire de l'association seront parmi les 100 victimes qui témoigneront au procès, sur 4 000 parties civiles. Ginette a tout subi en prison. La torture, le viol, la faim, le froid, la chaleur, les insectes, et un accouchement dans des conditions inhumaines. Aujourd'hui, elle veut des réponses: 'Tu es au marché, on te prend, tu es à l'église, on te prend. Au travail, dans la rue, on te prend. Jusqu'à aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi on m'a arrêtée. C'est la méchanceté de l'homme? Je dois savoir pourquoi on m'a arrêtée.' Un homme se bat aux côtés des victimes depuis 1999. Un avocat américain spécialisé dans la défense des victimes de régimes dictatoriaux, déjà actif dans l'affaire Pinochet. Reed Brody est surnommé le chasseur de dictateurs. Il espère que l'aboutissement de cette longue lutte ne sera qu'un début: 'Ce que ce procès montre, c'est que grâce à de la ténacité, de la persévérance, de l'imagination, des survivants peuvent amener un dictateur devant la justice, et c'est un message très fort. Ce qu'on espère maintenant, c'est que cette victoire des victimes et ce procès de Hissène Habré vont inspirer d'autres victimes, d'autres activistes à travers le monde.' L'avocat Mahamat Hassan Abakar a présidé la Commission d'enquête sur les crimes du régime nommée par le gouvernement d'Idriss Déby, après la chute du dirigeant tchadien. 'Tous ces dictateurs, s'ils n'avaient pas l'appui de l'Occident, ils ne pourraient pas aller si loin. Habré à l'époque a été quasiment adopté par l'Amérique de Reagan. Il le voyait comme le grand défenseur de l'Afrique noire contre l'expansion Khaddafiste. En ce qui concerne la vie des citoyens à l'intérieur, ils ont fermé les yeux. ' Pour ces 'citoyens de l'intérieur' aujourd'hui, ce procès historique doit montrer l'exemple...
Vidéos A la une
Le procès Hissène Habré s'ouvre aujourd'hui à Dakar, en République du Sénégal. C'est l'épilogue d'une saga judiciaire qui s'étend sur vingt ans. Crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures, les chefs d'accusation de manquent pas pour cet ancien dictateur tchadien, responsable de la mort de 40 000 personnes. Retour sur ses huit années de règne marquées par la terreur
Vidéos A la une
Les vaccins contre le virus Ebola sont testés en Grande-Bretagne, en France et au Sénégal. Des injections sont pratiquées sur des volontaires pour vérifier la sécurité des produits et établir s'ils stimulent une réponse immunitaire contre le virus. 'C'est bien d'être en mesure de faire quelque chose pour la santé d'autrui' explique Collin Pricket, un volontaire à qui l'on vient de faire une injection du vaccin. 'Quand il sera développé, ce vaccin va sauver beaucoup de vie et c'est un privilège de participer à cela.' La recherche d'un vaccin contre Ebola s'est accélérée en réponse à l'épidémie du virus en Afrique de l'Ouest où plus de 11 mille personnes ont été tuées. L'épidémie a nettement reculé depuis le pic de l'année dernière. Seule une trentaine de contaminations ont été enregistrées en juillet dans les trois pays les plus touchés : la Sierra Léone, la Guinée et le Liberia où deux malades sont décédés alors qu'on croyait le pays débarrassé du virus.
Vidéos Sciences
Les côtes sénégalaises frappées de plein fouet par le réchauffement climatique. La Petite-Côte, au Sud de Dakar, est victime de graves glissements de terrain dus à l'érosion. Des hôtels, des cimetières et des communautés sont touchés. Dans la ville de Rufisque, les 3/4 du cimetière ont été avalés par la mer. Des volontaires s'entraident pour maintenir les tombes debout. En cause : la hausse du niveau de l'Océan et plusieurs tempêtes. 'Il ne reste qu'un petit morceau de cimetière. La plus grande partie est maintenant dans la mer. Un jour des enfants qui se baignaient ont retrouvé des os humains. C'est affreux', explique l'un des volontaires. Selon les données du gouvernement, l'érosion de la côte varie d'un à deux centimètres par an. En 2080, les 3/4 de la côte devront passer en zone de 'risque élevé' d'érosion à cause. 'Depuis 2007, il y avait vraiment de fortes houles qui avaient occasionné d'enormes problèmes au niveau du quartier de Thiawlene, dont le cimetière, les habitats. Donc l'Etat du Sénégal avait mis en place des mesures provisoires en espèrant dans le futur trouver d'autres financements beaucoup plus consistants pour pouvoir vraiment mettre un ouvrage qui est durable,' raconte Aissata Sall, du centre de suivi écologique. Des digues anti-sel ont été installées pour limiter l'apport de sel sur les terres agricoles et pour freiner l'érosion. La Petite-Côte, région touristique, abrite de nombreux hôtels. Longtemps considéré comme un géant de l'économie du Sénégal, ceux qui comptent sur les visiteurs pour leurs revenus craignent maintenant l'influence des marées. 'Le touriste qui achète du balnéaire et qui arrive et qui ne peut pas voir de plage, au retour dans son pays, il porte plainte. Donc c'est pour ça, vous voyez bien que les hôtels se dégradent, parce qu'il n'y a plus de clients, il n'y a plus rien. Et c'est un phénomène qui est là. Il n'y a pas besoin de dire 'à long terme', on est arrivé à bout,' s'insurge Alioune Ciss, propriétaire d'hôtels. Malgré l'avancée de la mer, la Petite-Côte sénégalaise continue d'attirer les touristes, et le projet d'un nouvel aéroport international redonne de l'espoir aux professionnels du tourisme.
Vidéos A la une
Le nouveau visage de Dakar. La capitale sénégalaise est en pleine mutation. De nombreuses infrastructures ont vu le jour ces derniers mois ou sont en train d'être réalisées. Le Sénégal affiche sa volonté de rejoindre le club des pays émergents, à l'horizon 2035. Serge Rombi, euronews : 'L'ambition, c'est de faire du Sénégal un hub sur l'Afrique, et notamment sur la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest et ses 300 millions d'individus. Pour cela évidemment, il faut continuer d'améliorer le climat des affaires, simplifier les procédures et faire baisser les coûts pour les investisseurs. Bref, rendre cette destination Sénégal, encore plus compétitive.' Un immense chantier à 30 kilomètres au Sud de Dakar abrite le futur pôle urbain de Diamniadio. Un élément clé dans la stratégie de dévelopement du pays. Le pôle pourrait générer 30 à 40 000 emplois directs.L'idée est d'y installer, sur plus de 3000 hectares, une vaste plate-forme industrielle, des services, des universités, des hôpitaux, des admnistrations, mais aussi bien sûr une ville nouvelle. 'Ici, dans trois ans, il y aura 3000 logements pour 15000 habitants, 300 bureaux et commerces', explique Delphine Gnancadja, chef de projet pour le groupe Getran. Dans cette zone du pôle urbain de Diamniadio est également sorti de terre, en moins d'un an, le tout nouveau centre international de conférences de Dakar. Tout prêt se trouve aussi le nouvel aéroport Blaise Diagne, qui devrait être achevé l'an prochain. Il sera relié à Dakar par un train express, et par l'autoroute. Un premier tronçon de 25 kilomètres est en service depuis deux ans. Première autoroute à péage de l'Afrique de l'Ouest, elle a été réalisée en un temps record de 44 mois par un géant Français du BTP, par le biais d'un partenariat public-privé inédit. Un système que les autorités sénégalaises encouragent d'ailleurs très largement. 'Quand vous regardez la carte de l'Afrique, vous êtes à 4-5 heures de l'Europe, 4-5 heures de vol de Etats-Unis, 5-6 heures de vol de l'Amérique du Sud, 6-7 heures de l'Asie. Donc c'est vraiment un hub. Aujourd'hui Dakar est le hub d'entrée de l'Afrique', détaille le PDG d'Eiffage Sénégal, Gérard Senac. La 'Diamniado Valley' comme certains l'appellent déjà a donc commencé à attirer les grandes entreprises internationales. C'est le cas du cinquième groupe mondial de service informatique qui, après le maroc, a choisi le futur pôle urbain pour créer sa deuxième base en Afrique. 'Pourquoi le Sénégal ? Pour moi, il y a quatre atouts. D'abord sa stabilité politique, chose très importante pour nous investisseurs. La qualité de la formation de ses ingénieurs, la qualité de ses infrastructures de télécommunication, et ses coûts de production qui sont moins élevés que dans d'autres pays', explique Momadou Ndoye, chef de projet pour le Groupe Atos au Sénégal. Le Sénégal a aussi fait des efforts pour renforcer les capacités de son réseau électrique, et baisser les tarifs, grâce au mix énergétique. Pour les PME, un guichet unique divise même désormais par deux les délais de raccordement. Des arguments qui séduisent. 'Sur le premier trimestre 2015, nous avons enregistré le taux de création d'entreprises le plus important depuis plus de 15 ans. Par ailleurs, les investissements directs étrangers ont fait un bond de 8% entre 2013 et 2014', relate Mountaga Sy, PDG d'APIX. Il faut dire que le Sénégal envoie des signaux très forts aux investisseurs. Par exemple, aujourd'hui, le pays promet que si un investisseur a un conflit commercial sur son territoire, celui-ci sera réglé en moins de 90 jours. Ce qui correspond à la norme OCDE en la matière. Autre signe que les réformes pour l'amélioration du climat des affaires commencent à payer, le Sénégal est entré dans le top 5 des pays les plus réformateurs au dernier classement Doing Business. Les coûts de l'accès au foncier par exemple, ont été particulièrement réduits. 'Deux mesures phares ont été prises. La baisse du taux des droits d'enregistrement, qui est passé de 15% en 2012 à 5% en 2015. Deuxième mesure : la simplification des procédures d'aquisition d'immeubles. Aujourd'hui, grâce à une sorte de guichet unique qui a été mis en place, il vous est possible d'avoir votre titre de propriété en 72 heures', dit Ahmed Tidiane Bâ, Directeur général de la Direction des Impôts et des Domaines Direction l'ISM (International School of Management). Véritable référence au Sénégal, cette école a formé depuis 20 ans près de 12 000 jeunes, originaires d'une trentaine de pays. Ici, les étudiants créent des entreprises pilotes. Certains ont d'ailleurs parfaitement bien saisi les opportunités du pays. C'est le cas par exemple d'une étudiante, Khadidiatou Diop, qui a développé un business de transformation de fruits et légumes dans les régions rurales 'Au Sénégal, le milieu rural a un très fort potentiel. Ce qu'on a fait, c'est qu'on a organisé les femmes en Groupements d'Intérêt Economiques (GIE). On les aide à faire de l'emballage, de l'étiquetage et de la transformation de fruits et légumes. Elles font de l'apiculture, de l'aviculture. Et on les aide à commercialiser tout ça sur notre site internet de ecommerce', détaille Khadidiatou Diop. Le Sénégal est conscient que plusieurs défis restent à relever. Mais, plus que jamais, le pays compte bien faire valoir ses atouts et sa capacité à poursuivre les réformes pour devenir définitivement incontournable sur la carte de l'Afrique.
Vidéos A la une
L'ex-ministre sénégalais et fils de l'ancien président Abdoulaye Wade, Karim Wade, a été condamné à six ans de prison ferme et plus de 210 millions d'euros d'amende pour 'enrichissement illicite'. Ce verdict pourrait bien l'écarter de la prochaine présidentielle, deux jours après avoir été désigné comme candidat du principal parti d'opposition. Le Parti démocratique sénégalais a été fondé par le père de Karim, l'ex-président Abdoulaye Wade, venu cet après-midi assisté au verdict. 'Ce gouvernement veut tuer Abdoulaye Wade et il ne le mérite pas. Il a tout fait pour ce pays et regardez ce qu'ils font à son fils, ce verdict est mauvais', clame ce sympathisant. Karim Wade est incarcéré dans une prison de Dakar depuis le 17 avril 2013. Sa défense va se pourvoir devant la Cour suprême pour tenter de faire casser et annuler le jugement. Le verdict de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) ne mentionnerait pas d'interdiction des droits civiques.
Vidéos A la une
L'ex-ministre sénégalais et fils de l'ancien président Abdoulaye Wade, Karim Wade, a été condamné lundi à six ans de prison ferme pour "enrichissement illicite", un verdict qui devrait l'écarter de la prochaine présidentielle, deux jours après sa désignation comme candidat du principal parti d'opposition. Détails.
Vidéos A la une
'Le Nigeria est désormais débarrassé d'Ebola', a déclaré Rui Gama Vaz, de l'OMS, lors d'une conférence de presse à Abuja. 'C'est une réussite spectaculaire.' Quarante-deux jours, soit deux fois la période maximale d'incubation du virus (21 jours), se sont écoulés sans nouveau cas dans ce pays, le plus peuplé d'Afrique. Avant le Nigeria, l'OMS avait déclaré vendredi la fin de la flambée d'Ebola au Sénégal, pays voisin de la Guinée, foyer initial de l'épidémie. Une épidémie qui a fait plus de 4.500 morts en Afrique de l'Ouest, essentiellement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. Reuters
Vidéos A la une
Les habitants de la Sierra Leone devront rester cloitrés chez eux pendant quatre jours, du 18 au 21 septembre. C'est la décision que viennent de prendre les autorités du pays, qui espèrent ainsi endiguer l'épidémie d'Ebola. La Sierra Leone est l'un pays des plus les plus touchés par la fièvre hémorragique. On y dénombre déjà près de 500 morts, soit quasiment un quart de toutes les victimes recensées jusqu'à présent dans toute l'Afrique de l'Ouest. Sans oublier les centaines de malades. La Banque mondiale et l'Unicef ont acheminé vendredi vers Freetown 48 tonnes de médicaments et autres matériels médicaux. Par ailleurs, une équipe de recherche d'Afrique du Sud a établi un laboratoire mobile dans la capitale afin d'accéler le dépistage. Leurs prélèvements permettent de déterminer en quelques heures si un patient est atteint par Ebola, un processus qui prenait jusqu'ici plusieurs jours.
Vidéos A la une
Les habitants de la Sierra Leone devront rester cloitrés chez eux pendant quatre jours, du 18 au 21 septembre. C'est la décision que viennent de prendre les autorités du pays, qui espèrent ainsi endiguer l'épidémie d'Ebola. La Sierra Leone est l'un pays des plus les plus touchés par la fièvre hémorragique. On y dénombre déjà près de 500 morts, soit quasiment un quart de toutes les victimes recensées jusqu'à présent dans toute l'Afrique de l'Ouest. Sans oublier les centaines de malades. La Banque mondiale et l'Unicef ont acheminé vendredi vers Freetown 48 tonnes de médicaments et autres matériels médicaux. Par ailleurs, une équipe de recherche d'Afrique du Sud a établi un laboratoire mobile dans la capitale afin d'accéler le dépistage. Leurs prélèvements permettent de déterminer en quelques heures si un patient est atteint par Ebola, un processus qui prenait jusqu'ici plusieurs jours.
Vidéos A la une
Cinq pays pays touchés, plus de 1500 morts, l'urgence d'améliorer la lutte contre Ebola est toujours d'actualité. Au Nigéria, on a appris ce dimanche que la femme d'un médecin mort dans la ville de Port Harcourt a été testée positive à son tour à la maladie. Il s'agit des premiers cas recensés hors de la capitale Lagos. Plus de 200 personnes ayant été en contact avec le médecin ont été placées sous surveillance. En visite dans un centre de Médecins Sans Frontières à Conakry, en Guinée, cet expert américain, Tom Frieden, directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, insiste sur l'importance de la prévention. 'S'il y a quelque chose de positif avec Ebola, c'est que l'on sait exactement quoi faire. Si nous nous assurons de traiter les patients en toute sécurité, et que nous enterrons les cadavres en toute sécurité, alors Ebola sera stoppé', dit-il, 'les communautés qui ont fait cela en Guinée ont pu arrêter la chaîne de transmission'. Une prévention qui passe aussi par l'information, de plus en plus d'initiatives en ce sens sont lancées comme sur ce marché de Free Town, en Sierra Leone, où des jeunes s'efforcent de détailler les mécanismes de transmission du virus.
Vidéos A la une
Un premier cas de fièvre Ebola a été détecté au Sénégal. Il s'agit d'un ressortissant guinéen qui était recherché par les autorités de son pays alors qu'il avait été diagnostiqué positif au virus. Il a été retrouvé dans un hôpital de Dakar et a été aussitôt placé en quarantaine. L'OMS a déjà recensé plus de 3.000 cas et quelque 1.500 morts en Afrique de l'Ouest, principalement en Guinée, Sierra Leone, au Liberia et dans une moindre mesure au Nigeria. L'inquiétude grandit au sein des populations qui cèdent de plus en plus à la paranoïa. Une fausse rumeur a ainsi déclenché une émeute à Nzérékoré, en Guinée. En déplacement au Liberia, le directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), a appellé à une mobilisation internationale de toute urgence. 'Si on n'arrête pas l'épidémie ici, il faudra la combattre pendant des années, partout dans le monde. Mais on peut encore la stopper'', explique le docteur Tom Frieden. Dans les laboratoires, les recherches se poursuivent pour trouver un traitement efficace contre le virus. Les États-Unis vont entamer dans les prochains jours le premier essai clinique d'un nouveau vaccin expérimental, qui a donné des résultats satisfaisants sur des animaux.
Vidéos A la une
Un premier malade d'Ebola a été identifié au Sénégal. Il s'agit d'un jeune Guinéen. Il a été placé en quarantaine.
Vidéos A la une
Cécile et Mathieu Ornelis sont coincés au Sénégal depuis le mois de janvier. Ils ont adopté le petit Gaspard et doivent rester en Afrique à cause d'un papier réclamé par l'administration française qui n'avait jamais été demandé dans aucun dossier pour l'adoption. "On continue d'y croire mais on a l'impression que l'administration s'acharne" explique la mère de l'enfant.
Vidéos A la une
Abdou Diouf, l'ancien président du Sénégal, était de passage à Lyon pour inaugurer l'Institut international pour la Francophonie à l'Université Lyon 3.
Vidéos A la une
Abdoulaye Wade est désormais au Sénégal. L'ancien chef de l' tat, qui avait quitté son pays pour la France peu apr s sa défaite l'élection présidentielle en mars 2012, est arrivé ce vendredi...
Emploi - Retraite
Envie de passer vos vieux jours hors de France ? Climat, sécurité, coût de la vie... Quelles sont les meilleures destinations pour prendre sa retraite à l'étranger ? Découvrez-les en images avec Planet.fr.
Vidéos A la une
L’ex président du Tchad a été présenté aujourd’ hui à la chambre d’instruction du tribunal spécial de Dakar, chargé de le juger. Hissène Habré a régné d’une main de fer sur le Tchad de 1982 à 1990. Depuis, il vivait en exil et en toute impunité dans la capitale sénégalaise. Jusqu‘à son arrestation...
Vidéos A la une
Une visite, historique, une visite forte symboliquement, celle de Barack Obama sur l‘île de Gorée, au large de Dakar, d’où sont partis vers l’Amérique des milliers d’esclaves, à l‘époque de la traite des Noirs. Dans une rare allusion à sa condition d’Africain-Américain, le président des Etats-...
Vidéos A la une
Le président américain foule le sol africain alors qu’une page historique se tourne en Afrique du Sud. Barack Obama poursuit sa première visite au Sénégal, où il est reçu par son homologue Macky Sall. A Dakar, il n’a pas manqué de rendre hommage à Nelson Mandela, dont il a confié avoir pris l’...
Vidéos A la une
Le président américain est arrivé hier soir à Dakar. Le Sénégal est l‘étape numéro 1 de sa première tournée africaine depuis son arrivée à la Maison Blanche excepté un voyage-éclair au Ghana en 2009. Ce jeudi, il donnera une conférence de presse avec son homologue Macky Sall. Barack Obama se...
Publicité