Société
En Seine-et-Marne, un conducteur de corbillard âgé de 61 ans est décédé au volant de son véhicule professionnel. Un cycliste a été fauché dans l'accident. 
Société
Une jeune fille de 16 ans et originaire de Besançon a été secourue par le RAID dimanche en Seine-et-Marne. Séquestrée depuis plusieurs jours par quatre personnes, elle aurait vécu un enfer. 
Société
Un grand-père et son petit-fils ont été tués mardi dans l’explosion de leur véhicule devant une école primaire à Saint-Loup-de-Naud (Seine-et-Marne). On ignore encore comment la Peugeot 107 a pu exploser. Les habitants du village sont sous le choc.  
Société
La petite Cléora est née vendredi dernier dans un bus à Meaux (Seine-et-Marne). Sa mère, qui ne voulait pas déranger les voyageurs, a attendu jusqu’au terminus pour accoucher. Retour sur cet incroyable histoire. 
Société
Un habitant de Provins (Seine-et-Marne) a été condamné pour avoir maltraité ses enfants et sa femme. Il punissait son fils de 2 ans en lui faisant ingurgiter de la harissa, une préparation à base de piments extrêmement piquante.
Société
Une petite fille de 13 mois est morte après avoir été mordue à la gorge par un malinois. Le chien appartiendrait à des amis de la famille de la victime.  
Vidéos à la une
Après François Hollande et Manuel Valls, Emmanuel Macron s'est rendu ce mardi auprès des sinistrés de Souppes-sur-Loing, en Seine-et-Marne. Il a notamment rencontré des enfants traumatisés par les inondations de ces derniers jours.
Vidéos à la une
La décrue a commencé dans plusieurs régions de la France mais pour certaines villes, la situation restera difficile encore quelques temps. En Seine-et-Marne, tout le réseau routier a été endommagé. Trottoirs, routes, rails, boîtiers électriques ont été touchés. La rouille empêche les trains de passer. Les routes ont été dégagées et nettoyées avant d'être ouvertes de nouveau aux usagers. Il faudra plusieurs semaines pour revenir à une situation normale.
Vidéos Argent/Bourse
Les inondations n'ont rien épargné. Et même si la pluie et la boue se sont retirées, les dégâts matériels sont toujours là et les pertes financières sont bien réelles. A Nemours, les commerçants et les propriétaires de boutiques ou de restaurants tentent de garder le moral mais doivent surtout s'armer de patience pour espérer une indemnisation. Les experts commencent à faire le tour de la ville pour tenter de mesurer les dégâts. Il faut encore nettoyer les rivières de la ville pour faciliter l'écoulement et retrouver peu à peu une vie normale.
Vidéos à la une
A Nemours, l'eau et l'électricité sont revenues mais 12.000 lignes téléphoniques sont toujours coupées. Les deux écoles de la ville sont encore fermées. Des bénévoles, arrivés de toute la région, sont venus proposer leur aide aux habitants désemparés qui ont pris d'assaut les centres d'assurances. Manuel Valls a annoncé la mise en place d'un fond d'extrême urgence, à savoir plusieurs millions d'euros. Au total, quatre personnes sont mortes et une vingtaine a été hospitalisée.
Vidéos à la une
À Souppes-sur-Loing, en Seine-et-Marne, des vies entières ont été balayées par les eaux. En pénétrant dans leurs habitations dévastées, les sinistrés laissent éclater leur tristesse. À bout de force, épuisés par les intempéries, ces personnes ont tout perdu.
Vidéos à la une
Ils reviennent chez eux, à Souppes-sur-le-Loing en Seine-et-Marne,, pour la première fois depuis mercredi. Pendant cinq jours, leur maison a baigné dans 1,80 mètre d'eau. Et le constat est amer : ils ne pourront plus vivre ici pendant plusieurs mois. Nathalie, elle, découvre en larmes l'état de la maison familiale. "C'est tout une vie à refaire", déplore-t-elle.Chaque photo sauvée, chaque objet encore fonctionnels, constituent tout autant de victoires nécessaires pour ne pas baisser les bras.
Vidéos à la une
La ville de Nemours, en Seine-et-Marne, accueille la décrue avec un soulagement bien compréhensible. Un sentiment vite teinté de découragement car si l'eau n'est plus là, les dégâts engendrés, eux, sont bien visibles. Autre sujet d'inquiétude pour les habitants : les traces et les odeurs de fioul entêtantes dans la ville et chez les particuliers...
Vidéos à la une
Dans le centre de Nemours, en Seine-et-Marne, où l'eau descend lentement depuis vendredi matin, les commerçants commencent à découvrir les ravages des inondations. Les sinistrés tentent de sauver ce qui peut encore l'être mais pour certains, tout est perdu.
Vidéos à la une
À Bagneaux-sur-Loing, l'eau entame sa décrue. Pour les habitants, c'est l'heure de constater les dégâts causés par les inondations. Depuis cet après-midi, les sinistrés ont repris possession de leurs logements, afin de les nettoyer. Sur place, Justine Corbillon, envoyée spéciale de LCI, a recueilli leurs réactions.
Vidéos à la une
En Seine-et-Marne, la commune de Bagneaux-sur-Loing est l'une des villes les plus touchées par les intempéries. Fort heureusement, la décrue a débuté, ce qui permet aux sinistrés de commencer à déblayer leurs habitations. Les dernières précisions avec Justine Corbillon, envoyée spéciale de LCI à Bagneaux-sur-Loing.
Vidéos Zapping Actu
Scènes de désolation en Seine-et-Marne à cause des inondations ; La CGT s'attaque à la villa de Pierre Gattaz, Les reflux gastriques de Jean-Marie Le Pen... Retrouvez tous ces extraits et bien plus dans notre zapping Actu du jour.
Société
Vers 19 heures jeudi soir, le corps sans vie d'un cavalier a été retrouvé en Seine-et-Marne. Alors que ce département est placé en vigilance rouge pluie-inondation depuis deux jours, l’homme de 74 ans aurait chuté avec son cheval dans une rivière. 
Vidéos à la une
Les 13.000 habitants de Nemours, en Seine-et-Marne, subissent de plein fouet les intempéries. Et pour cause : ils viennent de connaître une crue hors norme, supérieure par endroits à celle de 1910. Les pompiers, eux, poursuivent leurs inlassables tournées pour pousser à l'évacuation. Mais certains habitants font de la résistance...
Vidéos à la une
Terres détrempées et gorgées d'eau, le sud de l'ïle-de-France et du Loiret offrent, vues du ciel, des images impressionnantes. A l'entrée de Nemours, en Seine-et-Marne, une casse automobile se dresse dans l'eau chargée d'hydrocarbure. Un peu plus loin, des dizaines de pavillons abandonnés et inondés attendent la décrue tandis qu'un tracteur croise... un canoë.
Vidéos à la une
Le Loing amorce sa décrue, et pourtant, les images des communes inondées par ses eaux continuent d'inquiéter. A Moret-sur-Loing, en Seine-et-Marne, les habitants doivent se rendre à l'évidence : l'évacuation pour certains, privés d'électricité, est inévitable tandis que d'autres ne peuvent que constater les dégâts. Machine à laver, congélateur, chaudière... L'eau n'a rien épargné. Les professionnels, eux, font leur possible pour sauver ce qui peut l'être. C'est notamment le cas de cette notaire qui se presse afin de sauver ses dossiers...
Vidéos à la une
Depuis deux jours, plusieurs régions du centre et de l'est de la France font face à des crues importantes. En Seine-et-Marne, dans l'Essonne ou encore dans le Loiret, les riverains ne peuvent que constater les dégâts après le passage des eaux. L'émotion est vive et palpable.
Vidéos à la une
NEWSROOM. Invitée de l'émission de LCI, présentée par Julien Arnaud, la députée-maire de Nemous Valérie Lacroute a témoigné des structures mises en place pour le bon déroulé de l'évacuation de sa ville. Même si certains ont choisi de ne pas quitter leur domicile ce mercredi soir, "tout est prêt" pour accueillir les administrés. Elle a salué "la solidarité très forte" des villes voisines et de l'État.
Vidéos Argent/Bourse
Henri Dreyfus, correspondant de TF1 à Nemours, a fait le point sur la situation de la ville en ce début de soirée. "Le pic de la crue n'est toujours pas atteint. Les secours n'ont que jusqu'à la tombée de la nuit pour intervenir", a-t-il déclaré. Un appel à la solidarité a été lancé par la municipalité. "Seul réconfort ce soir pour les habitants, l'annonce de Ségolène Royal du placement imminent de Nemours en état de catastrophe naturelle", a-t-il ajouté.
Vidéos Argent/Bourse
C'est du jamais vu. Alors que la pluie s'est arrêtée, à Nemours, en Seine-et-Marne, le niveau de la rivière, le Loing, est monté d'un mètre dès l'aube. Les services de la ville font depuis du porte-à-porte pour rassurer les sinistrés et, parfois, proposer une évacuation. Toute la nuit, des habitants ont fait de leur mieux pour évacuer les eaux, sans cacher leur inquiétude quant à la suite des événements. Dans le département, écoles, collèges et lycées sont fermés dans 17 communes. Chacun espère désormais que Nemours, comme les autres villes touchées, seront très vite placées en état de catastrophe naturelle.
Vidéos à la une
De nombreuses localités en France se sont réveillées les pieds dans l'eau, ce mercredi, à la suite de la crue exceptionnelle de plusieurs cours d'eau. En début de soirée, le centre de Nemours était toujours en cours d'évacuation sur décision de la mairie. En barque ou par hélicoptère, tous les moyens ont été dépêchés pour aider les habitants.
Vidéos à la une
Le centre-ville de Nemours, durement touché par les inondations, est actuellement en cours d'évacuation. Ségolène Royal s'est rendue sur place et a précisé qu'il n'y avait aucune victime à déplorer. "Il faut maintenant préparer la période nocturne qui est toujours plus angoissante", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter : "L'Etat fera son devoir en termes de solidarité financière".
Société
Le centre-ville de Nemours, en Seine-et-Marne est en cours d’évacuation depuis mercredi après-midi à cause d’inondations. Le Loing, la rivière qui traverse la ville, est sortie de son lit. Découvrez ces images impressionnantes.
Vidéos à la une
Les averses de ces derniers jours ont gorgé d'eau le sol et gonflé le lit des rivières, provoquant des inondations. La Seine-et-Marne comme le Loiret sont en alerte rouge depuis ce mercredi. Découvrez les images de ces départements sous l'eau, vu du ciel.
Météo
Météo France a placé ce mercredi matin deux départements en vigilance rouge et quatre en vigilance orange pour des risques d'inondation. Découvrez la carte.

Pages

Publicité