Vidéos à la une
L'accès aux soins est un vrai problème pour 25% des Français qui renoncent à se faire soigner. Pour remédier à cela, les candidats à l'élection présidentielle ont des solutions différentes. Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade, Philippe Poutou et Jean-Luc Mélenchon souhaitent par exemple un remboursement intégral des soins par la sécurité sociale. François Fillon se limite à un remboursement des soins les plus couteux. Marine Le Pen et Emmanuel Macron se focalisent eux sur les mutuelles qu'ils souhaitent mieux encadrer.
Vidéos Argent/Bourse
L'Urssaf, organisme collecteur des cotisations de sécurité sociale, a engagé deux procédures pour requalifier les chauffeurs Uber indépendants en salariés. Cela lui permettrait d'engendrer les cotisations correspondantes. Mais pour l'instant l'entreprise américaine refuse de s'acquitter des milliers d'euros réclamés. L'affaire est désormais entre les mains du Tribunal des affaires de sécurité sociale.
Assurances
En France, nous avons la chance de bénéficier d'une assurance maladie, qui prend en charge tout ou en partie nos soins de santé. Cependant, dans certains cas, elle ne rembourse rien. Revue de détails.  
Vidéos à la une
EXTRAIT SEPT A HUIT. Marie-Christiane Ho n'est pas vraiment pharmacienne. Ses arnaques supposées à la carte vitale et à l'ordonnance lui ont permis d'amasser un important pactole, et ainsi de se payer un appartement parisien au loyer de 5600 par mois.
Actualités
La professionnelle pratiquait notamment des tarifs de nuit en pleine journée, avec des consultations trois fois plus chères qu'en temps normal. Explication. 
Vidéos à la une
Christian Saout était l'invité de RMC dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi matin. Concernant la Sécurité sociale, il a notamment déclaré que "tous les Français mettent 210 milliards d'euros, pour ne pas trouver des médecins là où ils habitent."
Vidéos à la une
Alors que la discussion budgétaire bat son plein, Thomas Guénolé suggère de supprimer toutes les cotisations sociales sur une période de cinq ans. Pour lui, l'existence des cotisations sociales "est absurde" dans le contexte actuel de concurrence mondialisée. En échange de la suppression des cotisations sociales, il prône la hausse de l'impôt sur le revenu, de l'impôt sur les sociétés et de la TVA. Grâce à cette "petite révolution", les employés seront payés en salaire brut, tandis que les entreprises auront beaucoup plus d'argent pour investir et embaucher. - Bourdin Direct, du jeudi 5 novembre 2015, sur RMC.
Vidéos à la une
Parmi la centaine de jeunes Belges partis faire le jihad, certains continueraient de bénéficier d'allocations de leur pays d'origine. Des dizaines de milliers d'euros seraient en cause: la Sécurité sociale belge refuse de divulguer les informations au nom du secret professionnel. "C'est choquant, ce n'est pas normal. Il y a des gens qui en ont bien plus besoin. Je trouve cela odieux", a réagi un jeune Belge.
Actualités
Une proposition de loi de députés socialistes vise à rendre possible l’apport d’informations par le fisc ou la Sécurité sociale sur les passagers de la SNCF ou de la RATP qui frauderaient.  
Vidéos à la une
La sécurité sociale représente plus de 66 millions d'assurés et la plus grande dépense publique en France avec 581 milliards d'euros en 2015. Elle est financée par les cotisations sociales, la CSG et les impôts. Le déficit cumulé atteint aujourd'hui 236 milliards d'euros.
Vidéos à la une
Le président de la République, François Hollande, a donné un discours à Paris mardi après-midi à l'occasion du 70e anniversaire de la Sécurité sociale. Faisant références aux dirigeants d'Air France malmenés lors du comité central de la compagnie ce lundi, il a souhaité rendre hommage au "paritarisme" faisant le distinguo entre les auteurs des faits et les organisations qui représentent les salariés. "Je veux rendre aux hommages aux partenaires sociaux. Je le dis au moment où il s'est passé des actes inqualifiables à Air France qui ne doivent pas discréditer le syndicalisme mais discréditer les auteurs. Je ne m'en prendrai jamais aux intermédiaires, aux corps sociaux. Il nous faut des intermédiaires parce que l'Etat ne peut pas décider de tout", a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
Le président de l'association Liberté sociale, Christian Couturier, était l'invité de LCI matin. La sécurité sociale fête aujourd'hui ses 70 ans. Mais selon un récent sondage et les spécialistes, le système ne paraît plus aussi égalitaire qu'auparavant.
Vidéos à la une
Pour la première fois depuis 2004, le régime des retraites va revenir à l'équilibre l'an prochain. Ce déficit se réduirait en 2015 pour atteindre 0,6 milliard d'euros. Le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite et le très faible niveau d'inflation expliquent cette amélioration, selon la Commission des comptes. par le relèvement progressif de l'âge légal de départ à la retraite.
Vidéos à la une
Pour ramener le déficit de l'Assurance maladie sous la barre des 10 milliards, le gouvernement va devoir trouver 3 milliards d'euros d'économies l'an prochain. Pour y arriver, la ministre de la Santé table sur le développement de la chirurgie ambulatoire.
Vidéos à la une
En 2015, le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire légèrement, à 12,8 milliards d'euros. Mais la ministre de la Santé veut qu'il soit sous les 10 milliards d'euros en 2016. Pour Marisol Touraine, ces économies commencent par une bonne maîtrise des dépenses.
Vidéos à la une
La ministre de la santé, Marisol Touraine, s'attend à un léger mieux pour le déficit de la sécurité sociale. Elle espère qu'il passera sous les 10 milliards d'euros, et dans le même temps, la branche vieillesse pourrait être légèrement excédentaire.
Vidéos à la une
Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire légèrement en 2015, à 12,8 milliards d'euros, selon le rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS). Cela constitue un chiffre une amélioration de 400 millions par rapport à 2014.
Vidéos à la une
Thomas Guénolé a commenté les propositions de la Cour des comptes pour réduire le trou de la Sécu. Le dernier rapport de la Cour sur la sécurité sociale pointe le dérapage incontrôlé du remboursement des frais des infirmiers et des kinés libéraux. D'après Thomas Guénolé, il faut combattre les abus des usagers, des médecins libéraux et de l'administration. En effet, certains médecins libéraux prescrivent des médicaments sans besoin pour garder le client. Quand un usager fait appel au système de santé sans motif médical valable, il faut le sanctionner financièrement. - Bourdin Direct, du vendredi 18 septembre 2015, sur RMC.
Vidéos à la une
Dans son rapport annuel, la Cour des comptes déplore l'absence de réformes ambitieuses pour réduire les déficits de la sécurité sociale. Le retour à l'équilibre est renvoyé à 2021. Les comptes sociaux sont plombés année après année par la branche maladie. La Cour pointe les dérives des dépenses liées aux soins infirmiers ou encore le coût très élevé des dialyses.
Société
Un couple domicilié à Lyon (Isère) a été interpellé mercredi par les autorités dans le cadre d’une enquête pour "escroquerie" à la Sécurité sociale.
Vidéos à la une
La grève des médecins se poursuit et s'intensifie en ce début de semaine. Pour protester contre la généralisation du tiers payant, ils ont décidé de faire pression sur la sécurité sociale. Le boycott de la carte vitale et la surcharge administrative qui en découle sont un moyen d'obtenir du gouvernement une réécriture du projet de loi de santé. Malgré le délai de remboursement plus long pour les patients, les médecins ont le soutien de 60% de la population.
Vidéos à la une
Le ministère de l'Economie a publié dimanche les derniers chiffres de la fraude détectée par les organismes de Sécurité sociale en 2013. Selon le bilan annuel de Bercy, le totale des escroqueries a augmenté de 12% en un an. Cela concerne notamment certains professionnels de santé.
Actualités
Selon un rapport de la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF), le montant de la fraude à la Sécurité sociale aurait augmenté de 13% en 2013.
Vidéos Argent/Bourse
La grève ne s'arrêtera pas le 31 décembre comme annoncée mais prendra dès aujourd'hui un nouveau tournant : des syndicats souhaitent saturer les services de l'assurance maladie notamment en boycottant la carte vitale.
Vidéos à la une
La grève des médecins et des urgentistes a été le thème abordé par Éric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français. Selon lui, les médecins craignent que le projet de loi santé de Marisol Touraine tue la relation particulière qu'ils ont réussie à créer entre les patients et eux-mêmes. "Ils ne veulent pas devenir des fonctionnaires et ils sont fous de rage".
Vidéos à la une
Lunettes, implants, prothèses, fauteuils roulants... : les prix des appareils médicaux sont libres et donnent lieu à de graves incohérences dans les dispositifs de remboursement dénonce l'association 60 millions de consommateurs.
Vidéos à la une
Le budget de la sécurité sociale a été adopté 270 voix contre 245. Contrairement au budget de l'Etat la semaine dernière, 34 frondeurs socialistes au lieu de 39 n'ont pas voté ce budget-ci. Benoît Hamon et Aurélie Filippetti ont une nouvelle fois récidivé contrairement à Delphine Batho.
Politique
Invitée lundi 27 octobre sur le plateau de BFM TV, Delphine Batho a fait savoir qu'elle préférait se rendre à un festival de cinéma plutôt qu'à l'Assemblée nationale pour le vote du budget 2015 de la sécurité sociale.
Vidéos à la une
Les Français bouderaient-ils la sécurité sociale ? Professions libérales, commerçants... Ils sont de plus en plus nombreux à avoir décidé de souscrire à des assurances privées, moins chères et plus avantageuses. Mais selon la loi, cette méthode est illégale.
Vidéos à la une
L'Hospitel est un hôtel intégré à une structure hospitalière. Dans ce reportage, Léa, pour deux jours à Paris, a choisi d'y séjourner avec sa mère. Pour une nuit, elles dépenseront 74 euros de leur poche, alors qu'une journée d'hospitalisation peut coûter jusqu'à 1.500 euros à la Sécurité sociale. Il n'existe que deux hôtels hospitaliers de ce type en France. La commission des Affaires sociales de l'Assemblée a proposé d'expérimenter ce dispositif, les députés ont voté l'amendement ce vendredi.

Pages

Publicité