Vidéos A la une
Plusieurs anciens agents de sécurité de l'aéroport d'Orly accusent leur société, Securitas, de discrimination. Ils déclarent avoir été convoqués par la direction ou licenciés parce qu'ils portaient une barbe, et parce qu'ils sont de confession musulmane. Selon Force ouvrière, au moins neuf agents ont été convoqués depuis les attentats de Paris du 13 novembre dernier. Tous seraient musulmans, et porteraient une barbe. Mais leur employeur refuse de parler de discrimination. Plusieurs motifs figureraient sur les lettres de licenciement comme des retards ou le refus d'effectuer certaine missions. Le problème du port de la barbe est également écrit noir sur blanc. Certains employés ont déposé plainte au pénal pour discrimination, le conseil des prudhommes devra également trancher dans ce dossier.
Publicité