Vidéos à la une
C'est une revanche pour les ex-salariés de Fralib. Après des années de conflit social contre le géant Unilever, parti produire son thé à moindre coût en Pologne, une grande majorité des employés s'est alors regroupée en coopérative sous le nom de Scop-Ti pour sauver l'usine et les emplois. Vendredi matin, ils ont mis en vente leurs premières boîtes de thé à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône. Les premiers clients sont également fiers de leur parcours.
Publicité