Revue du web
Avec Atlantico
Ligne politique autoritaire face à une gauche Terra Nova, lois impopulaires comme la déchéance de nationalité ou loi Macron, les raisons ne manquent pas pour expliquer la baisse de popularité de Manuel Valls qui est passé du statut d'Homme providentiel pour réinventer la gauche à l'enfariné de service.
Revue du web
Avec Atlantico
Ligne politique autoritaire face à une gauche Terra Nova, lois impopulaires comme la déchéance de nationalité ou loi Macron, les raisons ne manquent pas pour expliquer la baisse de popularité de Manuel Valls qui est passé du statut d'Homme providentiel pour réinventer la gauche à l'enfariné de service.
Revue du web
Avec Atlantico
Jeudi 12 janvier, Thierry Solère a vivement réagi aux critiques formulée par Laurent Wauquiez et Christian Estrosi à l'encontre de François Fillon. "Qu'ils fassent campagne dans leur région et arrêtent les polémiques sur le programme [de François Fillon]".
International
Alors que Barack Obama va bientôt quitter la Maison-Blanche, nous avons comparé son visage en 2008 avec celui d'aujourd'hui. Comme d'autres présidents internationaux, il n'a pas échappé aux poids du pouvoir...
Vidéos A la une
Invité sur le plateau de BFM Poltitique, Jean-François Copé a donné des précisions sur son dernier entretien avec Nicolas Sarkozy. Il a ainsi affirmé que les deux hommes avaient "tourné la page de Bygmalion" et qu'il avait assuré l'ancien chef de l'Etat qui irait "jusqu'au bout" de la primaire de la droite et du centre.
Vidéos A la une
Pour le moment, ils sont 12 candidats à la primaire de la droite qui va désigner leur représentant à l'élection présidentielle de 2017. Mais toujours pas de Nicolas Sarkozy. L'ancien président tarde à entrer dans cette course. Il devrait le faire dans les prochaines semaines. Le Parisien révèle ainsi qu'un appel aux parrainages a été lancé sur le site internet de l'ancien président, une page depuis effacée. Mais Nicolas Sarkozy se projette beaucoup plus loin que la primaire. Selon le Canard Enchaîné du 15 juin, il imagine déjà son futur gouvernement. L'homme qui serait nommé Premier ministre s'appelle ainsi François Baroin, qui a apporté son soutien à l'ancien chef de l'État début juin. Il avait déclaré au micro d'Europe 1 et iTélé : "Je m'engagerai pour Nicolas Sarkozy, mon choix est fait depuis longtemps". Le journal satirique évoque également le nom de Jean-François Copé. Les deux hommes sont pourtant en froid depuis l'affaire Bygmalion. Le maire de Meaux aurait tout de même été reçu au domicile de Carla Bruni le 9 juin. Le Canard Enchaîné précise que Nicolas Sarkozy lui aurait promis "un grand ministère, et pourquoi pas la Défense". Michèle Alliot-Marie et Bruno Le Maire seraient aussi dans les petits papiers de Nicolas Sarkozy pour occuper un poste dans son gouvernement.
Vidéos A la une
Ce n'est un secret pour personne, Nicolas Sarkozy est un fervent supporter du PSG et de l'équipe de France. Il est régulièrement présent au Parc des Princes depuis plusieurs années. Lundi, sur le plateau de "Touche pas à mon sport", Raymond Domenech a partagé une anecdote concernant l'ancien président et les Bleus. En 2008, Nicolas Sarkozy se rend à Clairefontaine pour passer quelques minutes avec l'équipe de France en pleine préparation pour l'Euro. Pour l'ancien sélectionneur des Bleus, c'était une visite "très sympa". Problème l'ancien président a rapidement perdu la notion du temps. "Il devait partir à 13h15 et il est parti à 14h30, il a fallu qu'on le foute dehors parce qu'il y avait entraînement ! À un moment, il a fallu qu'on se lève....Mais il était tellement bien ! Ils discutaient, racontaient des histoires... Et à un moment, la table s'est vidée, petit à petit." Nicolas Sarkozy a donc gentiment été poussé vers la sortie. Cette visite n'a pourtant pas porté chance aux Bleus. Ils ont été éliminés dès le premier tour de la compétition en Autriche et en Suisse. L'équipe de France avait terminé dernière de son groupe avec un bilan de deux défaites, contre l'Italie et les Pays-Bas, et un match nul contre la Roumanie.
Vidéos A la une
François Hollande manie très bien l'humour. La nouvelle blague du président de la République est révélée dans le dernier numéro du "Canard Enchaîné". Selon le journal satirique, après l'échec de la motion de censure de la gauche, le chef de l'Etat a ironisé : "On a failli se retrouver avec Sarkozy à Matignon." Après l'utilisation de l'article 49.3 par le Premier ministre Manuel Valls pour faire adopter la loi Travail, certains députés de la gauche ont voulu déposer une motion de censure contre le gouvernement. Ils avaient 24 heures pour faire signer 58 députés. Dans ce cas, le gouvernement aurait pu être renversé. Le scénario était assez improbable même si les frondeurs ont réussi à réunir 56 signatures. Une fois le danger écarté, François Hollande a donc plaisanté sur la nomination éventuelle de Nicolas Sarkozy à la tête du nouveau gouvernement. Jamais un ancien président de la République n'est devenu ensuite Premier ministre. En France, la dernière cohabitation politique remonte à la période 1997-2002, lorsque Jacques Chirac était président de la République et Lionel Jospin Premier ministre.
Vidéos A la une
Un secret de famille révélé par Marisa Bruni-Tedeschi, la mère de l'ancienne première dame de France, Carla Bruni. Dans un livre sorti cette semaine, "Mes chères filles" elle évoque sa liaison avec le fils d'un de ses amants. Le jeune Maurizio avait 19 ans, elle 35. Carla Bruni est née de cette liaison. Mais la chanteuse a appris la vérité de la bouche de son supposé père, Alberto Bruni-Tedeschi, il y a 20 ans. Sur son lit de mort, il avait annoncé à Carla Bruni qu'il n'était pas son père biologique. Invitée au micro d'Europe 1, Marisa Bruni-Tedeschi revient sur cette révélation. "J'ai raconté cette histoire pour expliquer à ma fille pourquoi je ne lui en avais jamais parlé. Au fond, il y a toujours une petite rancoeur. Je regrette de ne pas lui en avoir parlé mais dans ces familles, on ne parlait pas de ce genre de choses. Un jour, quand elle a appris que l'homme qui l'élevait n'était pas son père, je lui ai dit: 'Ne te plains pas, tu as deux pères et les deux sont très bien'. Carla Bruni est toujours en contact avec son père biologique. Il était même présent lors de son mariage avec Nicolas Sarkozy en 2008.
Vidéos A la une
Candidate à la primaire de droite pour l'élection présidentielle de 2017, Nathalie Kosciusko-Morizet continue de lancer des piques à ses adversaires. Après avoir déclaré qu'elle voulait "laisser le concours de taille de zizis aux mecs", elle a fait référence, au livre érotique "50 nuances de Grey" dans une interview à Libération. Les autres candidats, c'est un peu "50 nuances de Grey" sur la même ligne politique : un libéralisme économique revendiqué quoique jamais pratiqué après plus de trente ans de pouvoir. Pour le moment, une dizaine de personnes se sont déclarées candidates à la primaire de la droite. Alain Juppé arrive en tête dans les sondages devant Nicolas Sarkozy qui ne s'est pas encore porté candidat. De son côté, NKM récolterait entre 2 et 4% des voix. Premier tour de la primaire le 20 novembre.
Politique
Dans la galaxie des stars, soutenir un un homme politique est généralement à double tranchant. Pourtant, certains n'hésitent pas à afficher leur préférence quitte à parfois se marginaliser.
Politique
Lundi, l'ancien président de la République a été reçu au Vatican avec son épouse Carla Bruni. Cette visite s'est effectuée dans la plus grande discrétion. 
Politique
François Hollande a décidé de commémorer la fin de la guerre d’Algérie le 19 mars, date des Accords d’Evian. Nicolas Sarkozy est alors monté au créneau en l’accusant de vouloir entretenir une "guerre des mémoires".
Vidéos A la une
Qui pour remplacer Zlatan Ibrahimovic à la pointe de l'attaque du PSG en cas de départ du Suédois cet été ? Tous les supporters ont un avis, et parmi eux, Nicolas Sarkozy. L'ancien président de la République a dévoilé son Top 3 sur son compte Facebook lors d'un questions-réponses. Nicolas Sarkozy place en haut de sa liste l'Argentin Lionel Messi, le joueur du FC Barcelone qui a remporté son cinquième ballon d'or il y a deux mois. Neymar, lui aussi joueur de Barcelone arrive en deuxième position, juste devant le Portugais Cristiano Ronaldo. Fidèle supporter du PSG, Nicolas Sarkozy assiste régulièrement aux matches de son équipe de coeur aux côtés du président du club, Nasser Al-Khelaïfi. L'ex-chef d'État saura-t-il convaincre les dirigeants du club ? Réponse dans quelques mois.
Politique
Le président des Républicains s'est prêté mercredi au jeu des questions-réponses avec des internautes sur sa page Facebook. Découvrez un résumé de ses réponses très personnelles aux questions les plus surprenantes... 
Vidéos A la une
La primaire pourrait se faire sans candidates chez les Républicains en novembre prochain. Nadine Morano et Nathalie Kosciusko-Morizet pourraient ne pas réussir à réunir assez de parrainages.
Vidéos A la une
Les ténors Les Républicains se sont pressés au Salon de l'agriculture ce mercredi. Sarkozy, Fillon, Le Maire, Larcher, Estrosi... Salhia Brakhlia, reporter BFMTV, les a suivis dans les allées de la plus grande ferme de France. Et parmi les candidats déclarés (ou non) à la primaire LR, chacun y allait de sa méthode mais avec un objectif clair: reconquérir les voix d'une profession en crise. Loin du "Casse-toi pauvre con" de 2008, Nicolas Sarkozy était comme un poisson dans l'eau au milieu des agriculteurs. Plus discret, François Fillon s'est contenté de quelques rares poignées de mains et de sourires timides. Bruno Le Maire lui, a misé sur le long terme, avec une visite marathon de trois jours. "Je ne suis pas venu chercher des caméras, je suis venu voir des producteurs agricoles", a-t-il lancé, visant de manière à peine voilée l'un de ses rivaux.
Politique
Au Salon de l'agriculture, les hommes politiques ne sont pas tous traités de la même manière. Il y a ceux qui arrivent sous les huées... et les autres.
Politique
En privé, le patron des Républicains ne se prive pas de critiquer le choix des Français qui lui ont posé leurs questions dans l’émission "Des paroles et des actes" au début du mois. 
Politique
L'ancienne plume du président Sarkozy, Henri Guaino, a fait savoir ce lundi qu'il se portait candidat à la primaire des Républicains. Il vient ainsi de rejoindre la longue liste des candidats déjà déclarés.
Vidéos A la une
"Sous Nicolas Sarkozy, la délinquance était mieux maîtrisée, il n'y a pas eu d'attentat commis par un furieux jusqu'en 2012", a estimé Brice Hortefeux, ce dimanche sur BFM Politique.
Vidéos A la une
Le député européen Les Républicains Brice Hortefeux était l'invité, ce dimanche, de BFM Politique. L'occasion pour lui d'apporter tout son soutien à une éventuelle candidature de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2017.
Vidéos A la une
Invitée de BFMTV ce lundi matin, Rachida Dati a de nouveau vivement réagi à la démission de Christiane Taubira de son poste de garde des Sceaux, et plus particulièrement après la sortie de son livre, "Murmures à la jeunesse, dévoilée ce lundi. Pour la maire du 7e arrondissement de Paris, c'est la preuve que "depuis plusieurs mois, il n'y avait plus de ministre de la Justice au gouvernement", a déclaré celle qui a occupé ce même poste sous la mandature Sarkozy. L'essai à paraître de Christiane Taubira, "est un livre de contestation de la politique portée par Manuel Valls", a encore attaqué l'élue Les Républicains. "C'est un livre qui contestait la fonction qu'elle incarnait." Rachida Dati a ensuite fait le lien avec l'affaire Jacqueline Sauvage en abordant le thème des violences conjugales. Selon elle, il y avait un certain immobilisme dans la "politique pénale menée" depuis des mois. Ce qui, selon elle, constituerait une preuve de la démission de Christiane Taubira bien avant l'annonce officielle. "Nous n'avions pas de ministre de la Justice en France depuis quelques mois pour ne pas dire depuis 2012", a-t-elle conclu.
Politique
Le président de la République a accordé mardi une grâce totale à Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent. Quelles sont les conditions pour l'obtenir, et qui en a bénéficié auparavant ?
Politique
La présidentielle a beau être dans un an et demi, les deux anciens concurrents à la présidentielle de 2012 ont la prochaine élection majeure du pays dans le viseur.
Vidéos A la une
Manuel Valls a déclaré que Nicolas Sarkozy s'était engagé à ne pas être candidat à la présidentielle s'il ne divisait pas le taux de chômage par deux.
Vidéos A la une
Le maire UMP, Alain Juppé, a fait une entrée remarquée sur le dancefloor d'une maison de retraite bordelaise. Il a partagé quelques pas de...
Vidéos A la une
David Abiker reçoit Roger Karoutchi, Sénateur Les Républicains des Hauts-de-Seine, qui réagit notamment au récent sondage Odoxa, qui nous informe que 74% des Français ne veulent pas voir François Hollande et Nicolas Sarkozy se re présenter aux prochaines présidentielles.
Vidéos A la une
Christian Jacob, président du groupe " Les Républicains " à l'Assemblée nationale était ce mardi l'invité du matin de RFI. Enseignements des élections ...
Politique
Le Canard enchaîné a révélé les grandes lignes de l’échange entre le président et son prédécesseur, deux jours après les attentats de Paris.

Pages

Publicité