Politique
Depuis la mort de Georges Pompidou lors de son mandat, ses successeurs ont tous tenté de cacher leurs problèmes de santé. Une attitude qui n’a pas changé depuis l’élection de François Hollande.
International
La nouvelle est tombée mercredi : François Hollande a caché qu’il s’était fait opéré de la prostate en 2011 et ce, malgré la "transparence" qu’il revendique. Mais le président socialiste n’est pas le seul à faire des secrets autour de son état. Retour sur les tabous qui ont entouré la santé de ses prédécesseurs.
Publicité