Vidéos à la une
TEPIC (Côte ouest du Mexique) - 7 février 2015 - Dans cette voiture blanche qui file hors d'une prison mexicaine, la " Reine du Pacifique " . C'est ainsi que les Mexicains surnomment Sandra Avila, une figure du trafic de drogue. Sa beauté a inspiré les artistes, un chanteur lui a dédié une mélodie et ce surnom flatteur. Mariée à un narcotrafiquant colombien, Sandra Avila n'a jamais caché ses liens avec le milieu mais nie toute implication. La justice a pourtant estimé qu'elle était une pièce maîtresse de l'envoi de drogue vers le marché nord-américain. Après 7 ans d'emprisonnement, une juge vient d'ordonner sa libération immédiate, au motif qu'elle avait été jugée pour le même délit au Mexique et aux États-Unis.
Publicité