Vidéos A la une
Bruno Le Maire, invité de Ruth Elkrief ce mardi sur BFMTV, a affirmé qu'il ne croyait pas à un monde du travail tournant autour de l'entreprenariat. "Je crois au salariat, c'est la stabilité, c'est la possibilité de construire sa vie sereinement", a-t-il assuré. Même s'il reconnait qu'il y a de plus en plus de place pour les entrepreneurs en France, il estime que "tout le monde n'a pas vocation à le devenir". "Qu'on valorise les autoentrepreneurs oui, mais n'oublions pas qu'il y a des millions de salariés qui ont besoin de sécurité, de garanties et qu'il faut aussi penser à eux", a-t-il conclu.
Vidéos A la une
La précarisation des statuts, l'explosion du numérique et des plateformes Internet ont fait augmenter le nombre d'auto-entrepreneurs et de freelances. Les non-salariés commencent ainsi à réinventer le monde du travail. L'uberisation du travail sonne-t-elle alors vraiment la fin du salariat ? - Avec: Yan Hascoet, fondateur et président de Chauffeur Privé. Luc Mboumba, co-directeur général de Coopaname. Pascal Samama, journaliste à bfmbusiness.com. Et Grégoire Leclercq, président de la Fédéraction des auto-entrepreneurs et co-fondateur de l'Observatoire de l'Uberisaton. - Tech & Co, du mardi 1er décembre 2015, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business.
Publicité